NOUVELLES

Charles marque trois touchés et les Chiefs malmènent les Patriots 41-14

29/09/2014 11:30 EDT | Actualisé 29/11/2014 05:12 EST

KANSAS CITY, États-Unis - Jamaal Charles a salué son retour au jeu après avoir souffert d'une élongation à la cheville droite en marquant trois touchés, permettant aux Chiefs de Kansas City d'écraser les Patriots de la Nouvelle-Angleterre 41-14, lundi soir.

Les Chiefs (2-2) ont amassé 303 verges de gains en première demie, soit le plus haut total accordé en une demie par les Patriots (2-2) depuis que Bill Belichick est à la barre de l'équipe. Il s'agissait également de leur pire défaite depuis celle de 41-17 contre les Chargers de San Diego en 2005. Les Patriots s'étaient également inclinés 31-0 contre les Bills de Buffalo en 2003.

Charles a raté le match de la semaine dernière contre les Dolphins de Miami, mais il s'est entraîné toute la semaine afin d'être prêt pour le duel contre les Patriots. Et ce fut le cas. Le demi offensif étoile a effectué 18 courses pour 92 verges de gains, dont une de deux verges jusque dans la zone payante. Il a aussi capté deux courtes passes d'Alex Smith qu'il a transformées en majeurs.

«L'entraîneur (Andy Reid) a dit qu'il m'observerait, pour voir comment je réagirais pendant le match, a dit Charles. Je crois que je recommence à être moi-même. Il n'a pas eu à me retirer du match.»

La deuxième passe de touché s'est produite après que Tom Brady eut échappé le ballon en étant victime d'un sac du quart du secondeur Tamba Hali, donnant le ballon aux Chiefs profondément dans le territoire des Patriots. Charles a capté la passe et a détalé avant de s'effrondrer dans la zone des buts, où il a semblé se blesser au muscle ischio-jambier droit.

La blessure n'a toutefois pas semblé sérieuse. Charles a été osculté par les thérapeutes sur les lignes de côté et s'est dirigé vers le vestiaire, où il est demeuré brièvement avant d'effectuer un retour au jeu.

Smith s'est illustré pour les Chiefs, qui ont mis un terme à leur série de quatre défaites au Arrowhead Stadium. Il a complété le match avec 20 passes en 26 tentatives pour des gains de 248 verges et trois passes de touché.

Le botteur des Chiefs Cairo Santos a contribué un placement de 22 verges alors que les dernières secondes du deuxième quart s'envolaient.

L'attaque des Patriots a de nouveau connu des ratés, effectuant notamment une séquence de trois jeux avant d'être contrainte de dégager dès sa première possession du match. Brady, qui a été vertement critiqué pour la piètre qualité de son jeu au cours des trois premières semaines d'activités, a finalement repéré Brandon LaFell en fin de premier quart pour offrir un premier jeu aux Patriots.

En plus d'un échappé, Brady a été intercepté par Sean Smith en fin de troisième quart, mettant la table pour le deuxième placement du match de Santos. Il fut 14-en-23 pour 159 verges de gains, un touché et deux interceptions — ses premières cette saison.

«C'est simplement une mauvaise performance collective, a confié Brady. Nous devons nous assurer de ne plus jamais ressentir ça. Nous devons prendre du recul et déterminer ce que nous pouvons améliorer.»

Brady a complété une passe de touché de 44 verges vers LaFell au troisième quart, après qu'il se soit soustrait à la couverture du demi de coin Marcus Cooper pour atteindre la zone payante. Il a cependant été intercepté par Husain Abdullah vers la fin du quart, et Abdullah a retourné le ballon sur 39 verges pour le majeur.

Le match étant alors hors de portée, les Patriots ont décidé de remplacer Brady par le quart recrue Jimmy Garoppolo. Il a lancé une passe de touché à Rob Gronkowski pour compléter la marque.

«Je voulais juste faire jouer tout le monde», a déclaré Belichick, visiblement irrité.

Des joueurs des Royals de Kansas City faisaient partie de la foule, eux qui ont traversé le stationnement du stade Kauffman pour assister au début du match sur les lignes de côté. Les Royals disputeront leur premier match éliminatoire depuis 1985 contre les Athletics d'Oakland, mardi soir.

PLUS:pc