NOUVELLES

Une carrière sans égale prend fin: Derek Jeter fait ses adieux au Fenway Park

28/09/2014 02:24 EDT | Actualisé 28/11/2014 05:12 EST

BOSTON - Derek Jeter a produit un point à l'aide d'un simple à l'avant-champ à sa dernière apparition au bâton après une carrière de 20 ans dans les Ligues majeures. Les amateurs présents au Fenway Park lui ont réservé une ovation debout.

Le capitaine des Yankees de New York a cogné une balle bondissante haute qui a échappé au joueur de troisième but Garin Cecchini, et Jeter s'est rendu au premier sans qu'on effectue un relais. Après quelques secondes, Brian McCann a été envoyé pour agir comme coureur suppléant.

En quittant le terrain, Jeter a pointé l'abri des joueurs des Red Sox et il a fait l'accolade au lanceur Clay Buchholz. En s'approchant de l'abri des Yankees, il a agité sa casquette et a serré dans ses bras Mark Teixeira, Brett Gardner et ses autres coéquipers. Les joueurs des Red Sox se tenaient debout dans leur abri et ont applaudi.

À sa première présence au bâton, Jeter avait frappé une flèche dans les mains de l'arrêt-court Jemile Weeks.

Le dernier coup sûr de Jeter, son 3465e, porte sa moyenne en carrière à .310.

Avant le mach, le gérant des Yankees Joe Girardi était déjà nostalgique au moment d'inscrire le nom de Jeter sur sa carte de l'alignement partant pour la dernière fois

«Ça va être vraiment étrange, a précisé le gérant Joe Girardi des Yankees de New York. Je me sens privilégié de vivre ce moment et il va me manquer.»

Le no 2 occupait comme d'habitude le deuxième rang du rôle comme frappeur de choix contre les Red Sox de Boston lors du dernier match de la saison.

Jeter a donc terminé sa carrière, commencée en 1995, avec la même équipe et à la même position qu'à ses débuts.

«C'est difficile à croire, a ajouté Girardi. Depuis qu'il est jeune homme, il a toujours été connu comme le joueur d'arrêt-court des Yankees et c'est difficile de croire que c'est terminé.»

Jeter a raté le premier match de la série, vendredi, au lendemain de sa dernière partie à domicile qui a été épuisante psychologiquement. Son simple à la neuvième manche qui a procuré une victoire de 6-5 aux Yankees face aux Orioles de Baltimore a donné lieu à des folles célébrations lorsque ses coéquipiers ont surgi de l'abri pour aller l'étreindre entre le premier et le deuxième coussin.

Celui qui a été sélectionné à 14 reprises au sein de l'équipe d'étoiles a effectué un retour dans la formation comme frappeur de choix, samedi. Il a été retiré au bâton à la première manche et il a frappé un balle bondissante par-dessus la tête du lanceur Joe Kelly à la troisième pour un simple. En cinquième, Francisco Cervelli a agi comme frappeur suppléant pour lui.

«Il a mentionné hier, 'je croyais que mes ischio-jambiers allaient se déchirer en courant vers le premier', mais il m'a dit tout va bien aujourd'hui, a révélé Girardi. Je ne lui ai même pas demandé comment il se sentait. C'est ce que je fais habituellement et il me donne toujours la même réponse. Je lui ai demandé ce qu'il voulait faire et il m'a dit qu'il voulait jouer. Je lui ai répondu: 'OK.'»

Même si le match avait lieu au Fenway Park, le stade des grands rivaux des Yankees tout au long de sa carrière.

Une cérémonie a été planifiée pour Jeter avant le match.

«Boston comprend ce que Derek a signifié pour les Yankees en l'affrontant si souvent», a dit Girardi.

Jeter a été applaudi pendant l'exercice au bâton et quand il a regagné l'abri en courant à la fin.

Il a ensuite effectué sa dernière présence sur le terrain avant la retraite.

PLUS:pc