NOUVELLES

Syrie: les raids de la coalition touchent 4 raffineries tenues par le groupe EI

28/09/2014 12:22 EDT | Actualisé 28/09/2014 12:25 EDT
ASSOCIATED PRESS
Warplanes come in to land after a completed mission at Britain's Royal Air Force Base in Akrotiri near southern city of Limassol, Cyprus, on Saturday, Sept. 27, 2014. Britain's Ministry of Defense said warplanes have taken off for their first combat mission over Iraq since Parliament approved airstrikes targeting the Islamic State group. The Tornado GR4 aircraft took off from RAF Akrotiri hours after Britain joined the U.S.-led coalition of nations that are launching airstrikes against the extremists. (AP Photo/Petros Karadjias)

Les frappes aériennes de la coalition anti-jihadistes en Syrie ont touché quatre raffineries contrôlées par l'organisation Etat islamique (EI), a annoncé le Pentagone dimanche.

Dans une nouvelle série de raids aériens, quatre raffineries ont été touchées ainsi que le centre de commandement et de contrôle de l'EI, qui se trouvent au nord de Raqa, a indiqué le commandement américain chargé du Moyen-Orient et de l'Asie centrale (Centcom), dans un communiqué.

"Bien que nous continuions à faire une évaluation de l'impact de ces attaques, les premières indications nous font dire qu'elles ont été réussies", conclut le Centcom.

La coalition avait déjà visé au moins 12 raffineries contrôlées par ce groupe extrémiste ces derniers jours dans l'est de la Syrie, dominé en très grande partie par l'organisation EI.

Elle cherche ainsi à assécher la manne financière que représente l'or noir pour les jihadistes, qui l'acheminent en contrebande notamment vers la Turquie voisine, selon des experts.

Avant l'opération initiée par les Etats-Unis, les jihadistes gagnaient quelque 3 millions de dollars (2,4 millions d'euros) de revenus par jour grâce à l'or noir, selon ces experts.

Les frappes ont aussi détruit un char d'assaut et en ont endommagé un autre près de Deir Ezzor dans l'est de la Syrie, ainsi que trois véhicules blindés dans le nord-est.

En Irak, un abri près de Bagdad a été détruit et un poste de contrôle endommagé.

"Trois raids aériens près de Fallouja ont détruit deux postes de contrôle de l'EI et un véhicule de transport de l'EI", ajoute le communiqué.

L'Arabie soudite et les Emirats arabes unis ont également participé à ces raids.

Les Etats-Unis et leurs alliés arabes ont étendu leurs frappes aériennes mardi au nord et à l'est de la Syrie, plus d'un mois après le début des opérations américaines contre les jihadistes en Irak.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

Mossoul avant et après l'EI