POLITIQUE

Ottawa paie plus de 300 000$ pour le retour des leaders de l'UE

28/09/2014 11:12 EDT | Actualisé 28/11/2014 05:12 EST
PC

OTTAWA - Le Bureau du premier ministre Stephen Harper a défendu la décision de permettre à une délégation de l'Union européenne de profiter d'un vol gratuit jusqu'à Bruxelles la semaine dernière, à un coût que le réseau CBC a estimé à plus de 300 000 $.

Jason MacDonald a fait savoir qu'un Airbus des Forces canadiennes a été gracieusement offert pour s'assurer «qu'aucun élément» du sommet Canada-UE de vendredi ne soit négligé. Deux leaders de l'UE, Herman Van Rompuy et Jose Manuel Barroso, se trouvaient à Ottawa où ils ont paraphé un pacte de libre-échange avec le Canada.

CBC rapporte que l'ajout d'une réception à Toronto au programme du périple faisait en sorte qu'il devenait impossible pour la délégation de l'UE de monter à bord d'un vol commercial en partance d'Ottawa et d'arriver à temps à une rencontre à Bruxelles, samedi.

Selon CBC, le premier ministre Harper a autorisé l'utilisation de l'Airbus qu'il emprunte, en temps normal, lors de voyages à l'étranger.

S'appuyant sur des données gouvernementales datant de 2012 sur le taux horaire estimé lié à l'opération de l'appareil, le reportage de la Société d'État évalue le coût du vol à environ 338 055$.

Dans un courriel, M. MacDonald n'a pas nié les estimations avancées par CBC, choisissant plutôt de mettre l'accent sur les avantages de l'entente de libre-échange et du sommet.

«Le sommet de vendredi a permis aux leaders du domaine des affaires de se rencontrer et de discuter des occasions qu'offre l'Accord de libre-échange entre le Canada et l'Union européenne, mentionne le courriel. L'Airbus a été offert par gracieuseté à nos invités de l'Union européenne.»

M. Harper a qualifié l'entente de réalisation majeure pour son gouvernement, qui devra se présenter devant les électeurs dans un peu plus d'un an.

L'an dernier, il s'était envolé vers Bruxelles en grande pompe pour une cérémonie de signature d'un accord de principe.

L'entente doit être entérinée par les provinces canadiennes et les 28 pays membres de l'Union européenne.

Accord de libre-échange Canada-UE: les points importants

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter