NOUVELLES

Jamie Donaldson assure l'Europe d'une autre victoire à la coupe Ryder

28/09/2014 01:00 EDT | Actualisé 28/11/2014 05:12 EST

GLENEAGLES, Royaume-Uni - L'équipe européenne a ajouté un autre épisode à sa domination à la coupe Ryder, dimanche. Pour y parvenir, elle a misé sur le brio de Rory McIlroy, deux belles remontées et une recrue qui a réussi le coup de sa vie.

Jamie Donaldson, faisant fi de la contribution qu'il avait déjà apportée pour aider son équipe à conserver le titre, a utilisé son fer-9 et a vu sa balle s'immobiliser à trois pieds de la coupe au 15e trou. Keegan Bradley s'est présenté sur le vert, a vu la balle de Donaldson à côté de la coupe, a retiré sa casquette et a concédé l'oiselet.

Et les célébrations ont commencé.

Le résultat final pour le palmarès s'est établi: Europe 16 ½, États-Unis 11 ½. Un scénario bien connu pour les Américains.

L'Europe a remporté la coupe Ryder pour la troisième fois d'affilée et la huitième lors des 10 dernières éditions.

«Il m'est revenu de concrétiser la victoire, mais c'est un effort d'équipe, a déclaré Donaldson. Chacun y a mis tout son coeur pour nous permettre de conserver la coupe Ryder.»

Plut tôt, Rory McIlroy, Graeme McDowell et Justin Rose avaient pris soin que les Américains ne puissent racheter leur déroute d'il y a deux ans à Medinah quand ils sont devenus les premiers à gaspiller une avance de quatre points à domicile.

McIlroy était à moins-6 sur les six premiers trous et il a dominé Rickie Fowler pour donner le ton à la journée. Les Américains ont mis le rouge à l'honneur au tableau en début de journée, mais pas pour très longtemps. McDowell tirait de l'arrière par trois après cinq trous et Rose par quatre après six.

McDowell a comblé le déficit et défait Jordan Spieth tandis que Rose a fait jeu égal avec Hunter Mahan.

Martin Kaymer, qui avait inscrit le point victorieux à Medinah, a rapproché l'Europe de la victoire avec un aigle au 16e trou pour avoir le meilleur sur Bubba Watson.

Tout était en place pour Donaldson.

«Le coup de ma vie», a-t-il avoué.

Le capitaine Paul McGinley, qui a parlé toute la semaine du modèle de succès, se tenait debout près du 15e vert avec le reste des joueurs qui avaient terminé leur match. Ceux-ci se sont précipités vers Donaldson pour une autre célébration de l'équipe européenne.

Questionné au sujet du fait saillant du week-end, McGinley s'est tourné vers Donaldson et a dit, «Quand vous regardez un visage comme celui-là.» Il a pris le visage de Donaldson entre ses mains et l'a étreint.

Même la présence de Tom Watson, le plus vieux capitaine de l'histoire de la coupe Ryder à 65 ans et le dernier capitaine américain à avoir connu la victoire en sol européen, n'a pas suffi. Watson a pris quelques décisions discutables lors des deux premières journées et les Américains n'avait que peu d'espoir de mettre fin à leur disette, dimanche.

Watson a attribué la défaite aux parties à coups alternés — l'Europe est demeurée invaincue dans les deux sessions et a récolté sept des huits points à l'enjeu.

Avec une avance de 10 à 6 au début de la journée, l'Europe avait besoin de seulement quatre points lors des 12 matchs en simples pour conserver le titre et de 4 points ½ pour s'assurer la victoire.

McIlroy, no 1 mondial, a d'abord accru l'avance à 11-6 en défaisant Fowler 5 et 4. À son troisième match, McIlroy a connu un début de ronde en fanfare, montrant une carte de moins-6 après six trous pour s'emparer de l'avance pour de bon. Le match a pris fin au 14e trou.

McIlroy a réussi sept oiselets et un aigle à ses 12 premiers trous.

«C'est évidemment très satisfaisant, a-t-il dit. Je savais ce qu'on attendait de moi et j'avais moi-même mes propres attentes. J'étais probablement plus dans le coup aujourd'hui que lors des deux dernières rondes des tournois majeurs que j'ai remportés cette année. Je n'avais d'autre option que de l'emporter.»

McDowell a comblé un déficit de 3 coups pour vaincre la recrue américaine Jordan Spieth, âgé de 21 ans, 2 et 1, offrant à l'Europe une priorité de 12 à 6.

McDowell, qui a gagné quatre trous d'affilée pour prendre l'avance à l'issue du 13e trou, a réussi un coup roulé de six pieds au 17e trou pour mettre fin au match. Il a laissé tomber son potteur et a célébré sa réussite, McIlroy applaudissant à l'arrière du vert.

PLUS:pc