NOUVELLES

Les Patriots à K.C. lundi soir: un beau défi pour l'attaque au sol des Chiefs

27/09/2014 12:38 EDT | Actualisé 27/11/2014 05:12 EST

KANSAS CITY, États-Unis - Pour l'entraîneur des Chiefs Andy Reid, l'identité de son porteur de ballon ne semble pas avoir beaucoup d'importance, en autant que les résultats suivent.

Dans le gain de 34-15 à Miami dimanche dernier, son club a récolté 174 verges au sol en l'absence de l'électrisant Jamaal Charles, blessé à la cheville. Knile Davis a pris le relais avec 132 verges en 32 courses, dont une payante.

Cette nouvelle orientation met de l'intrigue dans la confrontation de lundi soir, alors que Kansas City (1-2) va recevoir les Patriots (2-1), qui ont beaucoup amélioré leur défense contre la course.

La Nouvelle-Angleterre vient de gagner deux matches en ne permettant que 54 et 67 verges aux Vikings et aux Raiders, respectivement.

Les Patriots avaient déjà l'une des meilleures brigades pour contrer l'attaque aérienne, ce qui les rend encore plus dangereux.

«Ils ont un style extrêmement physique, a dit le quart des Chiefs, Alex Smith. Ils ont beaucoup de talent et ils ont beaucoup de variations dans leurs schémas défensifs.»

Charles s'est entraîné cette semaine, et Reid a semblé optimiste à l'idée de pouvoir compter sur lui lundi. Sinon, on va continuer de confier le ballon à Davis, qui a établi un sommet personnel face aux Dolphins.

Les Chiefs seront assurément privés du demi offensif Joe McKnight, qui a subi une rupture du tendon d'Achille à l'entraînement, jeudi. Sa saison est d'ailleurs fortement compromise. Il s'était distingué à Miami en captant six passes pour 64 verges, dont deux réceptions pour des touchés.

Chez les Pats, le quart Tom Brady a besoin de 219 verges par la passe pour devenir le sixième de l'histoire à totaliser 50 000 verges. Sa moyenne lors des trois matches jusqu'ici est de 210 verges.

Les deux clubs n'ont pas croisé le fer depuis 2011, et la formation des Chiefs a beaucoup changé depuis ce temps.

«Ils ont plusieurs nouveaux visages, a dit l'entraîneur des Patriots, Bill Belichick. Nous devons vraiment nous assurer de bien étudier leurs schémas et leur groupe de joueurs.»

PLUS:pc