NOUVELLES

Un incendie vient perturber les activités de deux aéroports à Chicago

26/09/2014 10:14 EDT | Actualisé 26/11/2014 05:12 EST

CHICAGO - Un employé contractuel soupçonné d'avoir déclenché un incendie dans une tour de contrôle de la banlieue de Chicago a provoqué la suspension des activités de deux des aéroports les plus achalandés des États-Unis, vendredi, entraînant des retards et des annulations à travers l'ensemble du réseau américain.

Ce travailleur a été retrouvé avec plusieurs blessures au couteau et brûlures, et les autorités ont rapidement écarté toute possibilité d'attaque terroriste. Mais l'arrêt des opérations dans les aéroports O:Hare et Midway a immédiatement suscité des questionnements, à savoir si l'administration de l'aviation américaine (FAA) disposait de plans d'urgence adéquats pour continuer à faire circuler les avions lorsqu'un seul endroit doit cesser ses activités.

En fin d'après-midi, environ 1950 vols en partance et en direction de Chicago avaient été annulés. Quelques vols ont repris vers midi, après une suspension de près de cinq heures. Les avions circulaient à un rythme nettement réduit, ont indiqué des responsables, et personne ne savait exactement à quel moment le service serait de retour à la normale.

Les enquêteurs n'avancent pas de motif pour l'instant.

Le sinistre, qui a éclaté en début de matinée, a forcé l'évacuation du centre de contrôle à Aurora, à environ 60 kilomètres à l'ouest de Chicago. Il s'agit de la deuxième fermeture d'installations du genre dans la région depuis le mois de mai.

Quant au suspect, il a été découvert dans le sous-sol de l'endroit, où sont apparues les premières flammes. Il n'était pas possible de savoir s'il avait tenté de se suicider, a précisé Thomas Ahern, du Bureau de l'alcool, du tabac, des armes à feu et des explosifs.

L'employé de 36 ans travaillait pour un sous-traitant de la FAA qui fournit et entretient les systèmes de communication dans les centres de contrôle. L'homme a été emmené à l'hôpital et devrait survivre.

PLUS:pc