NOUVELLES

Plusieurs étudiants arrêtés lors d'une manifestation prodémocratie à Hong Kong

26/09/2014 03:41 EDT | Actualisé 26/11/2014 05:12 EST

HONG KONG - Près de 150 manifestants ont affronté la police, tard vendredi soir, après avoir tenté d'entrer par effraction dans les bureaux du gouvernement de Hong Kong.

Le groupe, constitué en majorité d'étudiants, a franchi les barricades menant aux édifices gouvernementaux. Les manifestants ont rencontré la police sur leur chemin, qui a utilisé du gaz poivré pour les repousser.

Plusieurs personnes, dont un policier, ont dû être transportées sur des civières. Cinq hommes et une femme, âgés entre 16 et 29 ans, ont été arrêtés.

Une télévision locale a présenté des images du leader étudiant Joshua Wong, alors que quatre agents l'immobilisaient.

L'adolescent de 17 ans s'était fait connaître il y a deux ans. Il avait alors forcé le gouvernement à reculer sur l'imposition d'un curriculum d'éducation chinois, que certains qualifiaient de «lavage de cerveau».

Des centaines de manifestants sont restés jusqu'au petit matin dans les environs des bureaux gouvernementaux, face aux policiers antiémeute.

Des centaines d'étudiants d'universités et de collèges de Hong Kong sont en grève depuis une semaine devant le refus du gouvernement chinois de procéder à de véritables réformes politiques.

Ils demandent au gouvernement de Pékin d'autoriser les résidants de Hong Kong à élire directement leur dirigeant aux élections de 2017.

Les tensions politiques sont vives à Hong Kong depuis que l'ancienne colonie britannique a été cédée à la Chine, en 1997.

Les dirigeants communistes de la Chine ont promis le «suffrage universel» aux habitants de la région, refusant toutefois de les laisser choisir les candidats aux élections.

Les étudiants, qui parlent d'une «fausse démocratie», s'y opposent vigoureusement et dénoncent les inégalités dans la région, qui compromettraient leur avenir.

PLUS:pc