NOUVELLES

Les Dolphins se mettent au travail aussitôt à leur arrivée à Londres

26/09/2014 03:28 EDT | Actualisé 26/11/2014 05:12 EST

LONDRES - Les yeux rougis par la fatigue du décalage horaire, les joueurs des Dolphins de Miami sont arrivés à Londres, tôt vendredi, et ils se sont presque aussitôt mis au travail.

Avec Ryan Tannehill comme quart-arrière partant.

Tannehill et ses coéquipiers se sont retrouvés sur le terrain d'entraînement quelques heures seulement après leur arrivée dans la capitale britannique, pour une dernière séance avant que les Dolphins (1-2) affrontent les Raiders d'Oakland (0-3), dimanche, au stade de Wembley.

«Nous avons eu un excellent entraînement aujourd'hui, a confié l'entraîneur des Dolphins, Joe Philbin. J'estime que les niveaux d'attention et de concentration étaient très bons.»

Après plusieurs jours de tergiversations à Miami au sujet de la situation au poste de quart, on y voit un peu plus clair.

Philbin s'est montré évasif toute la semaine sur l'identité de son quart partant pour le match contre les Raiders. Et même s'il a de nouveau refusé de prononcer le nom de «Tannehill», vendredi, il a révélé qu'il n'avait pas l'intention de se tourner vers le réserviste Matt Moore ce week-end.

«Ces gars-là vont être les partants jusqu'à ce que je vous annonce quelque chose d'autre, a déclaré Philbin. C'est une façon de répondre à la question, et c'est comme ça que j'y réponds.»

Tannehill, qui a complété seulement 56,5 pour cent de ses passes et qui occupe le 29e rang dans la NFL pour le taux d'efficacité (74,1) par la passe, a déjà annoncé que c'est lui qui sera au poste à Wembley pour le premier des trois matchs de la saison régulière à Londres cette année.

«C'est réglé, a affirmé Tannehill au sujet de la controverse. Il y a eu de l'incertitude cette semaine, mais c'est réglé.»

Cette question étant maintenant réglée, les Dolphins sont confrontés à un seul autre obstacle avant de tenter de jouer pour .500 contre les Raiders: le décalage horaire.

«Je pense que nous serons en mesure de passer au travers», a mentionné Tannehill, qui a salué la décision de Philbin d'avoir laissé les joueurs prendre place en première classe tandis que les instructeurs étaient installés en classe économie.

«Nous devons nous efforcer ce soir et demain soir de nous reposer et de permettre à notre corps de récupérer, a dit Tannehill. Mais je pense que tout ira bien.»

Les Raiders sont arrivés à Londres, lundi, et ils se sont entraînés dans des installations au sud de la ville pendant toute la semaine. Cela leur procurera au moins l'avantage d'avoir eu plus de temps pour s'acclimater au décalage.

Mais Philbin est heureux de sa décision d'avoir retardé son arrivée à Londres. Du moins, pour l'instant.

«Pour nous, c'était tout simplement logique d'effectuer la plus grande partie du travail et d'établir notre stratégie à Miami, a soutenu Philbin. Pendant un vendredi normal, nous commençons nos réunions à 10h quand nous sommes à la maison et nous les avons amorcées à 11h ici. Nous avons vraiment respecté l'horaire comme si n'avions jamais fait le voyage.»

L'horaire de la semaine prochaine devrait être favorable aux Dolphins et aux Raiders, qui bénéficient d'une semaine de congé. Mais l'équipe perdante aura beaucoup de temps pour ruminer sa défaite.

Philbin espère éviter cette éventualité.

«Nous savons que nous aurons une semaine de congé, a dit Philbin. Notre intention est donc de donner notre maximum pour ce match.»

PLUS:pc