NOUVELLES

La Bourse de Toronto clôture la semaine en lion, après une série de reculs

26/09/2014 04:55 EDT | Actualisé 26/11/2014 05:12 EST

TORONTO - La Bourse de Toronto a mis fin à une séquence de cinq séances à la baisse en rebondissant fortement, vendredi, aidée par les titres des secteurs de l'énergie et des technologies de l'information, particulièrement celui de BlackBerry, qui a grimpé de cinq pour cent après que le fabricant de téléphones intelligents eut dévoilé des résultats trimestriels supérieurs aux attentes.

L'indice composé S&P/TSX du parquet torontois a avancé de 133,20 points pour clôturer à 15 026,77 points, tandis que le dollar canadien s'est déprécié de 0,38 cent US à 89,65 cents US.

Wall Street s'est aussi remis des pertes affichées la veille. La moyenne Dow Jones des valeurs industrielles s'est emparé de 167,35 points à 17 113,15 points, tandis que l'indice élargi S&P 500 a pris 16,86 points à 1982,85 points et que l'indice composé du Nasdaq a gagné 45,44 points à 4512,19 points.

La semaine a été difficile pour les investisseurs, qui ont vu le marché torontois plonger de plus de 200 points jeudi. Les principaux indices boursiers américains ont fait encore pire, s'offrant leur déclin le plus prononcé en deux mois. Le Dow Jones a effacé près de 250 points.

Malgré les gains de vendredi, tous les indices affichent une baisse sur l'ensemble de la semaine.

BlackBerry (TSX:BB) a fait état vendredi d'une perte ajustée de 2 cents US par action pour son dernier trimestre, ce qui était bien mieux que celle de 16 cents US par action attendue par les analystes.

Cependant, le chef de la direction, John Chen, qui s'est joint à la société en novembre dernier, a admis que BlackBerry n'avait parcouru que la moitié du chemin qui lui permettra de renouer avec la rentabilité. Le fabricant de téléphones intelligents doit toujours composer avec l'intense concurrence du iPhone d'Apple et des modèles Galaxy de Samsung. Il a lancé plus tôt cette semaine un nouvel appareil, le Passport, dans l'espoir de regagner certains de ses clients corporatifs, qui lui étaient autrefois loyaux.

L'action de BlackBerry a avancé de 56 cents pour clôturer à 11,44 $ à la Bourse de Toronto, ce qui a aidé le secteur des technologies de l'information à réaliser une progression de 2,0 pour cent, la plus forte du jour sur Bay Street.

Les marchés ont aussi profité des plus récentes données sur le produit intérieur brut américain pour le deuxième trimestre. La plus grande économie du monde a ainsi affiché une croissance annuelle de 4,6 pour cent au printemps, sa cadence la plus rapide en plus de deux ans.

La croissance du trimestre d'avril à juin, qui signale que les entreprises investissent davantage et que les ménages dépensent plus, offre un fort contraste avec le déclin de 2,1 pour cent de l'économie au premier trimestre, qui a vu des conditions météorologiques hivernales particulièrement sévères.

Sur les marchés des ressources naturelles, le cours du pétrole brut a progressé de 1,01 $ US à 93,54 $ US le baril à la Bourse des matières premières de New York. À Toronto, le secteur de l'énergie a avancé de 1,48 pour cent.

Le prix du lingot d'or a glissé de 6,50 $ US à 1215,40 $ US à New York, tandis que le cours du cuivre s'est adjugé 1 cent US à 3,04 $ US la livre. À Toronto, les secteur de l'industrie et des métaux et minerais ont affiché des gains respectifs de 1,44 et 1,42 pour cent.

PLUS:pc