NOUVELLES

Jocelyn Dupuis trouvé coupable de fraude et de fabrication de faux documents

26/09/2014 05:53 EDT | Actualisé 26/09/2014 11:27 EDT
Radio-Canada

L'ex-directeur général de la FTQ-Construction Jocelyn Dupuis est reconnu coupable de fraude et de fabrication de faux documents ce matin au palais de justice de Montréal.

L'ex-syndicaliste était notamment accusé d'avoir falsifié des factures et créé de faux documents pour gonfler des notes d'hôtel et de restaurant dans ses rapports de dépenses alors qu'il était en poste à la FTQ-Construction.

Jocelyn Dupuis était accusé d'avoir réclamé à son employeur pas moins de 225 000 $ de fausses dépenses entre septembre 2007 et décembre 2008.

Jocelyn Dupuis avait plaidé non coupable aux accusations portées contre lui. Il avait cependant reconnu avoir produit de fausses factures, mais a expliqué l'avoir fait dans l'intérêt des travailleurs.

Les fausses factures que lui remboursait la centrale syndicale servaient, selon lui, à payer les déplacements des travailleurs lors de grandes manifestations syndicales ou, encore, à l'achat de pancartes destinées à être utilisées dans des manifestations. Un argument qui avait été qualifié de « loufoque » par les avocats de la Couronne.

Pour l'avocat de Jocelyn Dupuis, il n'y a pas lieu de punir son client puisque ce dernier n'avait pas d'intention criminelle, et qu'aucun préjudice n'a été causé à quiconque.

Arguments « anecdotiques »

Cet argument n'a pas été pris en considération par le juge Denis Lavergne qui l'a considéré comme étant purement « anecdotique » et surtout insuffisant pour renverser les éléments criminels qui pesaient contre l'ex-directeur général de la FTQ-Construction.

Reste à voir maintenant si Jocelyn Dupuis fera appel de ce jugement. Il n'a fait aucun commentaire sur ce verdict de culpabilité.

Ses coûteux déplacements et ses somptueuses sorties aux restaurants ont attiré l'attention durant son procès. La Couronne a présenté en preuve 43 rapports de dépenses assortis de reçus manuscrits au cours du procès. Selon elle, les documents sont faux et les dépenses de restaurant et d'hôtel ont été gonflées.

Par exemple, en moins d'un an, de 2007 à 2008, M. Dupuis a demandé remboursement pour des repas pris dans six restaurants, pour un total de 63 000 $. L'un de ces repas a été pris le 30 décembre, alors que la FTQ-Construction était fermée pour les vacances des Fêtes. Le repas avait coûté 1500 $ et comprenait deux bouteilles de vin à près de 300 $ chacune. D'autres repas réclamés par M. Dupuis atteignaient 3000 $, alors que certaines factures comprennaient des bouteilles de vin à plus de 500 $.

Les factures douteuses de M. Dupuis ont par ailleurs permis à la commission Charbonneau d'établir des liens entre lui et plusieurs membres de la mafia montréalaise. Le nom des invités de M. Dupuis figurait au dos de factures des restaurants qu'il fréquentait.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

La commission Charbonneau en bref