NOUVELLES

CM de soccer féminin: le temps presse pour les opposants au gazon artificiel

26/09/2014 11:52 EDT | Actualisé 26/11/2014 05:12 EST

ZURICH - Le temps presse pour les opposants à l'utilisation de gazon artificiel en vue de la Coupe du monde de soccer féminin, qui sera présentée au Canada l'année prochaine.

Des joueuses ayant à leur tête l'attaquante américaine Abby Wambach protestent publiquement depuis l'année dernière, et elles ont embauché un cabinet d'avocats qui déposera une poursuite contre la FIFA et l'Association canadienne de soccer, la semaine prochaine.

La sécurité est au cœur du différend, les joueuses faisant valoir que les blessures sont plus susceptibles de se produire sur du gazon artificiel.

La FIFA n'est pas préoccupée par la situation puisque la question a été examinée lors d'une réunion de l'exécutif vendredi. La décision a été prise d'envoyer une équipe indépendante au Canada pour vérifier les terrains.

Le Guatémaltèque Rafael Salguero — l'un des trois délégués de la région de la CONCACAF qui comprend les États-Unis et le Canada — a ajouté que le tournoi sera «excellent».

«La proposition discriminatoire de la FIFA et de l'Association canadienne de soccer de tenir la Coupe du monde féminine sur une surface artificielle, et leur refus de discuter des moyens de régler le problème, ne laissent pas d'autres choix aux joueuses. Il est temps de demander au tribunal d'empêcher la FIFA et la ASC de forcer des athlètes d'élite à jouer dans des conditions dangereuses et dégradantes», a écrit l'avocat Hampton Dellinger dans un courriel envoyé à l'Associated Press, vendredi.

Fin juillet, les joueuses ont transmis une lettre de protestation à la FIFA et à l'Association canadienne de soccer, en disant qu'à moins que leurs récriminations soient prises en considération, une poursuite pourrait être déposée en se basant sur les lois canadiennes contre la discrimination fondée sur le sexe. Elles considèrent qu'on n'aurait jamais demandé aux hommes de disputer la Coupe du monde sur une telle surface.

Les règlements de la FIFA stipulent que les matchs peuvent être joués sur du gazon artificiel si une dérogation est accordée, comme cela a été le cas au Canada. Les règlements précisent également que tous les matchs dans un tournoi doivent être joués sur la même surface.

La candidature du Canada en vue d'organiser l'événement stipulait que la finale se jouera au BC Place de Vancouver, qui peut accueillir 55 000 spectateurs et dispose d'une surface artificielle. Les autres rencontres seront tenues à Moncton, Montréal, Ottawa, Winnipeg et Edmonton.

La Coupe du monde attirera 23 équipes nationales au Canada et 52 matchs seront disputés entre le 6 juin et le 5 juillet.

PLUS:pc