NOUVELLES

Plus des trois quarts des auteurs de cybercrimes au Canada sont des hommes

25/09/2014 09:32 EDT | Actualisé 25/11/2014 05:12 EST

OTTAWA - Une étude de Statistique Canada a révélé que 76 pour cent des auteurs présumés d'affaires de cybercriminalité en 2012 étaient des hommes.

Lorsqu'il s'agissait de cybercrimes de nature sexuelle, 94 pour cent des auteurs présumés identifiés par la police étaient de sexe masculin.

De façon générale, les services de police du Canada ont identifié 2051 auteurs présumés d'infractions criminelles pour lesquelles un ordinateur ou Internet était la cible d'un crime ou un instrument employé pour perpétrer un crime.

Les auteurs présumés identifiés par la police relativement à des infractions d'intimidation avaient tendance à être jeunes, alors que les auteurs présumés de cybercrimes de nature sexuelle étaient généralement un peu plus âgés.

Ainsi, 28 pour cent des auteurs présumés d'infractions d'intimidation avaient moins de 18 ans, leur proportion diminuant avec l'âge.

Par contraste, 22 pour cent des auteurs présumés de cybercrimes de nature sexuelle étaient âgés de 25 à 34 ans.

Selon l'agence fédérale, les infractions contre les biens représentaient 61 pour cent des cybercrimes déclarés par la police en 2012, pour un total de 5544 affaires.

La fraude, l'infraction contre les biens la plus répandue, était à l'origine de 54 pour cent des cybercrimes portés à l'attention de la police.

PLUS:pc