NOUVELLES

L'indice de référence du TSX et le Dow Jones cèdent plus de 200 points

25/09/2014 05:02 EDT | Actualisé 25/11/2014 05:12 EST

TORONTO - Les marchés boursiers nord-américains ont servi jeudi une bonne dose de réalisme aux investisseurs, l'indice composé S&P/TSX du parquet torontois et la moyenne Dow Jones de Wall Street ayant tous deux plongé de plus de 200 points.

L'indice phare du TSX a perdu 226,97 points et clôturé à 14 893,57 points, tiré vers le bas par les titres des secteurs de l'énergie et de la finance.

La perte de jeudi était la cinquième d'affilée pour le marché canadien et elle place le TSX sous la barre des 15 000 points pour la première fois depuis la fin juin. Malgré tout, l'indice composé S&P/TSX affiche toujours une croissance de près de neuf pour cent par rapport au début de l'année.

Le dollar canadien s'est déprécié de 0,41 cent US à 90,03 cents US, plombé par les faiblesses des cours des matières premières.

Le prix du pétrole brut a glissé de 27 cents US à 92,53 $ US le baril à la Bourse des matières premières de New York, tandis que le cours du lingot d'or a avancé de 2,40 $ US à 1221,90 $ US l'once et que le prix du cuivre a abandonné 2 cents US à 3,03 $ US la livre.

Sur Wall Street, les principaux indices affichaient à la fermeture leur plus importante chute en deux mois. La moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a plongé de 264,26 points, soit 1,5 pour cent, à 16 945,80 points, ce qui a effacé le gain de 154 points réalisé la veille. L'indice élargi S&P 500 a chuté de 32,31 points, soit 1,6 pour cent, à 1965,99 points, tandis que l'indice composé du Nasdaq a rendu 88,47 points, ou 1,9 pour cent, à 4466,75 points.

Le département américain du Travail a indiqué jeudi que le nombre de demandes de prestations d'assurance-emploi avait grimpé de 12 000 à 293 000 la semaine dernière, tandis que les commandes de biens durables ont reculé de 18,2 pour cent en août, essentiellement en raison d'un plongeon dans la demande pour les avions commerciaux.

L'action du géant de l'informatique Apple (NASDAQ:AAPL) a cédé près de quatre pour cent, soit 3,88 $ US, à 97,87 $ US, au lendemain du retrait d'une nouvelle mise à jour pour le système d'exploitation de le populaire iPhone, après que des clients se soient plaints de problèmes de réception lors d'appels.

Son concurrent BlackBerry (TSX:BB) a vu son action plonger de 73 cents, soit six pour cent, à 10,88 $ jeudi à Toronto. La société de Waterloo, en Ontario, a dévoilé mercredi son plus récent téléphone intelligent, le Passport, et doit publier vendredi ses résultats financiers pour le dernier trimestre. Le secteur des technologies de l'information su TSX a quant à lui affiché le recul le plus important du parquet, avec une baisse de 2,41 pour cent.

Le secteur torontois de la finance a aussi été parmi les plus touchés, avec un recul de 1,97 pour cent. Parmi les cinq grandes banques canadiennes, la CIBC (TSX:CM) a affiché la baisse la plus féroce, son action ayant effacé 3,43 $, soit 3,3 pour cent, à 101,53 $.

Le secteur de l'énergie a reculé de 2,07 pour cent, tandis que celui des télécommunications rendait 1,92 pour cent et que celui des métaux et minerais perdait 1,75 pour cent.

PLUS:pc