NOUVELLES

Le pape évince un évêque paraguayen conservateur controversé

25/09/2014 09:27 EDT | Actualisé 25/11/2014 05:12 EST

VATICAN, État de la Cité du Vatican - Le pape François a évincé jeudi un évêque conservateur en poste au Paraguay, qui avait accordé une promotion à un prêtre accusé d'inconduite sexuelle.

L'évêque Rogelio Ricardo Livieres Plano est un membre du mouvement Opus Dei. Son congédiement témoigne d'un réalignement théologique de l'Église sous François, qui n'hésite pas à sévir contre les évêques conservateurs pour maintenir la paix et l'harmonie.

En mars, le pape avait évincé un évêque allemand qui avait dépensé 43 millions $ US pour rénover sa résidence, provoquant la fureur de fidèles qui lui reprochaient aussi son attitude autoritaire.

Le Vatican a expliqué que le pape François a pris la décision «difficile» de chasser l'évêque Livieres pour le bien de l'Église du diocèse de Ciudad del Este et de l'unité des évêques paraguayens.

Monseigneur Livieres avait été nommé évêque de Ciudad del Este en 2004 et était immédiatement entré en conflit avec ses collègues en ouvrant son propre séminaire, où on enseignait une théologie plus conservatrice que celle du séminaire principal de la capitale, Asuncion.

Les évêques paraguayens sont connus pour leurs tendances progressistes dans un pays pauvre où une théologie libérale est bien accueillie.

Monseigneur Livieres avait aussi outré les défenseurs des victimes d'agressions sexuelles en accueillant et en accordant une promotion au prêtre argentin Carlos Urrutigoity, un conservateur qui, selon son ancien supérieur aux États-Unis, «représente une menace grave pour les jeunes».

Le père Urrutigoity nie toute inconduite et n'a jamais été mis en accusation. En 2004, toutefois, le diocèse de Scranton, en Pennsylvanie, a réglé une poursuite intentée contre lui, un autre prêtre et le diocèse pour 400 000 $ US. Les deux hommes étaient soupçonnés d'une multitude d'inconduites sexuelles.

Un cardinal s'était rendu faire enquête dans le diocèse paraguayen et avait fait rapport au pape. Monseigneur Livieres avait été convoqué au Vatican, plus tôt cette semaine, pour discuter de la situation, et le pape a décidé de le congédier quand il a apparemment refusé de démissionner.

Un évêque paraguayen, Ricardo Jorge Valenzuela Rios, a été nommé pour le remplacer sur une base intérimaire.

Des observateurs affirment qu'il est fort peu probable que le prédécesseur du pape François, Benoît XVI, ait viré Monseigneur Livieres ou l'évêque allemand, puisque les deux prélats jouissent d'appuis solides dans les rangs conservateurs de l'Église.

Le pape ne s'est jamais caché de son dédain envers les catholiques traditionnalistes, qu'il juge incompatibles avec la mission d'évangélisation de l'Église moderne. Son emphase sur une «Église pour les pauvres» va aussi à l'encontre de l'Opus Dei, un mouvement plus élitiste qui attire les riches et les puissants.

PLUS:pc