NOUVELLES

Le maire d'Amos, Ulrick Chérubin, est décédé subitement à l'âge de 70 ans

25/09/2014 01:41 EDT | Actualisé 25/11/2014 05:12 EST

MONTRÉAL - Le maire d'Amos, Ulrick Chérubin, élu quatre fois à la tête de sa ville, est décédé subitement jeudi matin à l'hôpital. Il avait 70 ans.

Dans un communiqué, la Ville d'Amos indique que M. Chérubin est décédé jeudi en matinée au Centre hospitalier d'Amos. On ignore encore pour quelle raison il avait été hospitalisé.

M. Chérubin, d'origine haïtienne, avait été l'un des premiers maires noirs dans l'histoire du Québec. L'enseignant avait été élu pour la première fois conseiller municipal d'Amos en 1994, puis réélu à ce poste en 1998.

Il est devenu maire de cette ville d'Abitibi-Témiscamingue en 2002, puis réélu sans discontinuer trois fois par la suite, avec une majorité qui atteignait encore 73 pour cent aux dernières élections municipale de 2013.

En entrevue avec La Presse Canadienne, l'an dernier, il avait raconté s'être senti chez lui dès qu'il avait mis les pieds dans cette ville minière, où il s'était déplacé pour obtenir un contrat d'enseignement. C'était en 1973, et il venait tout juste d'obtenir un diplôme en enseignement à Trois-Rivières. Au départ, il ne devait rester que deux ans à Amos, mais il y a finalement passé le reste de ses jours.

«Je vais retenir essentiellement que c'était un homme d'une grande droiture, quelqu'un qui avait le goût de servir les autres et de s'investir, au profit de sa communauté. D'ailleurs, je pense que les gens d'Amos le lui rendaient bien», a confié le maire de Mont-Laurier, Michel Adrien, à La Presse Canadienne. M. Adrien et M. Chérubin étaient des amis de longue date, qui s'étaient rencontrés dans les années 1960 à l'Université de Port-au-Prince, bien avant de s'installer au Québec et de devenir maires.

«C'était un grand rassembleur, qui avait la capacité de faire sinon l'unanimité, à tout le moins de rallier une vaste majorité», a-t-il ajouté.

Le maire Chérubin avait été connu du grand public en novembre 2013 lorsque l'émission de télévision «Le Banquier», sur les ondes de TVA, l'avait choisi comme concurrent. M. Chérubin avait alors remporté des prix d'une valeur de 222 500 $, destinés en totalité aux célébrations du 100e anniversaire de sa ville, en 2014.

«C'était un événement qui l'enthousiasmait. Il en parlait avec tellement de charisme, de sa ville, de ce centenaire-là», a raconté M. Adrien.

La famille de M. Chérubin et la direction de la Ville d'Amos n'avaient aucun détail à dévoiler, jeudi, sur les causes du décès et les funérailles.

Les réactions au décès de M. Chérubin ont défilé sur les réseaux sociaux au cours de la journée de jeudi.

«C'est avec beaucoup de tristesse que j'apprends le décès de mon bon ami et collègue le maire d'Amos Ulrick Chérubin. Sympathie à la famille», a indiqué le maire de Montréal, Denis Coderre, sur son compte Twitter.

Le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, et l'ex-chef du Bloc québécois, Gilles Duceppe, ont également offert leurs condoléances. La députée néo-démocrate de l'Abitibi-Témiscamingue, Christine Moore, a parlé «d'un homme exceptionnel et profondément inspirant», tandis que Françoise David, de Québec solidaire, a regretté la mort d'«un homme ayant à cœur de dynamiser les régions».

PLUS:pc