NOUVELLES

Le gouvernement préoccupé par les hausses demandées par Hydro-Québec

25/09/2014 10:40 EDT | Actualisé 25/11/2014 05:12 EST

QUÉBEC - Le conseil des ministres a adopté un décret pour exprimer sa préoccupation devant une hausse de tarifs d'électricité d'Hydro-Québec.

Le ministre de l'Énergie et des Ressources naturelles, Pierre Arcand, a annoncé jeudi que cette résolution a été adoptée mercredi.

Selon M. Arcand, le gouvernement craint l'impact de cette demande d'augmentation de 3,9 pour cent, soumise à la Régie de l'énergie, sur les «familles à faible revenu».

Le ministre a affirmé que le gouvernement a déjà eu recours à cet outil en 2006 pour exprimer sa préoccupation envers une demande d'Hydro-Québec pour hausser ses tarifs.

Lors d'un point de presse, M. Arcand a écarté toute autre intervention pour manifester sa préoccupation, afin de ne pas compromettre l'indépendance de la Régie de l'énergie, l'organisme réglementaire qui évalue les demandes d'Hydro-Québec.

«Les autres outils, c'est d'intervenir directement, a-t-il dit. Mais là, à ce moment-là, si on intervient directement, à ce moment-là, la Régie de l'énergie n'a plus sa raison d'être. Alors, nous, on tient à préserver l'indépendance de la Régie de l'énergie. C'est elle qui doit prendre la décision. C'est elle qui doit faire ce qu'elle a à faire, mais on lui demande de tenir compte de la récente hausse et de la capacité de payer des ménages.»

Dans son décret, le gouvernement demande à la Régie de l'énergie de tenir compte de la capacité de payer des ménages moins fortunés et des entreprises québécoises afin de ne pas nuire à la croissance économique.

Le mois dernier, Hydro-Québec a demandé à la Régie de l'énergie de lui accorder une hausse de 3,9 pour cent de ses tarifs résidentiels, qui entrerait en vigueur le 1er avril 2015.

La société d'État justifie plus de la moitié de la hausse demandée par le coût des nouveaux approvisionnements, principalement éoliens.

Le député Gérard Deltell, de la Coalition avenir Québec, a affirmé que le gouvernement est responsable des demandes de hausses de tarifs d'Hydro-Québec, qui justifie sa demande en partie par les surplus de production éolienne qui la forcent à vendre à perte.

«Le gouvernement a adopté par décret — écoutez, un décret, ce n'est pas rien, c'est important — par décret un avis pour signifier à la Régie que, attention, on ne veut pas qu'il y ait des augmentations trop élevées, a-t-il dit. Oui, mais, mes amis du Parti libéral, c'est vous qui êtes les seuls et uniques responsables de ces augmentations-là. Assumez vos décisions ou, mieux, prenez les meilleures décisions qui soient et arrêtez l'appel d'offres des éoliens.»

PLUS:pc