NOUVELLES

Irak: une avocate est exécutée par les militants du groupe État islamique

25/09/2014 08:31 EDT | Actualisé 25/11/2014 05:12 EST

BAGDAD - Une avocate irakienne qui militait en faveur des droits de la personne a été torturée et exécutée publiquement par les militants du groupe État islamique, a affirmé jeudi l'ONU.

Samira Salih al-Nuaimi a été enlevée de chez elle le 17 septembre, apparemment après avoir publié en ligne des commentaires qui dénonçaient la destruction, par les djihadistes, de sites religieux de la ville de Mossoul.

La Mission d'assistance des Nations Unies en Irak ajoute que Mme al-Nuaimi a été accusée d'apostasie par un tribunal islamiste, après quoi elle a été torturée pendant cinq jours avant d'être exécutée publiquement, lundi.

Deux autres politiciennes irakiennes ont aussi été attaquées par des militants de l'organisation État islamique depuis le début de la semaine. La première a été abattue chez elle et la deuxième est portée disparue.

Le groupe État islamique s'est emparée de Mossoul en juin, quand les forces irakiennes se sont évanouies dans la nature. Ses militants y imposent depuis leur version stricte de la loi islamique, allant jusqu'à masquer le visage des mannequins de sexe féminin dans la vitrine des commerces.

Le groupe a détruit, en août, plusieurs mosquées et sanctuaires, sous prétexte qu'ils faisaient la promotion de l'apostasie.

Le Centre du golfe pour les droits de la personne a indiqué mercredi que Mme al-Nuaimi défendait les droits humains et civiques des autres résidants de Mossoul, avec une emphase particulière sur la pauvreté et les droits des détenus.

PLUS:pc