NOUVELLES

État islamique: l'Irak évoque des complots visant les États-Unis et la France

25/09/2014 12:33 EDT | Actualisé 25/11/2014 05:12 EST
ASSOCIATED PRESS
Demonstrators chant pro-al-Qaida-inspired Islamic State of Iraq and the Levant slogans as they wave al-Qaida flags in front of the provincial government headquarters in Mosul, 225 miles (360 kilometers) northwest of Baghdad, Iraq, Monday, June 16, 2014. Sunni militants captured a key northern Iraqi town along the highway to Syria early on Monday, compounding the woes of Iraq's Shiite-led government a week after it lost a vast swath of territory to the insurgents in the country's north. (AP Photo)

NEW YORK, États-Unis - Le premier ministre irakien a indiqué jeudi que les services du renseignement de son pays ont découvert un complot contre les réseaux de métro de Paris et des États-Unis.

Haider al-Abadi a dit avoir été informé du complot par Bagdad, et que des combattants étrangers membres du groupe État islamique en seraient les auteurs.

Un responsable américain a indiqué, sous le couvert de l'anonymat, ne rien savoir de ce complot présumé, et que le sujet n'a pas été soulevé lors de rencontres avec M. al-Abadi.

Le premier ministre irakien a répondu, «Je n'en suis pas certain», quand on lui a demandé si les attaques étaient imminentes, puis «Non» quand on lui a demandé si le complot avait été éventé.

Certains des djihadistes seraient français et d'autres américains.

M. al-Abadi a fait ces commentaires aux journalistes à New York, en marge de l'Assemblée générale des Nations unies.

INOLTRE SU HUFFPOST

L'État islamique en 7 points