NOUVELLES

Un étudiant ontarien aurait été tué en combattant pour l'EI

25/09/2014 06:34 EDT | Actualisé 25/09/2014 06:35 EDT
ASSOCIATED PRESS
Iraqi security forces hold a flag of the Islamic State group they captured during an operation outside Amirli, some 105 miles (170 kilometers) north of Baghdad, Iraq, Monday, Sept. 1, 2014. Aid began flowing into the small northern Shiite town in Iraq on Monday, a day after security forces backed by Iran-allied Shiite militias and U.S. airstrikes broke a two-month siege by insurgents in a rare victory by government forces. (AP Photo)

Le gouvernement canadien tente de vérifier une information selon laquelle un Ontarien de Hamilton serait mort en Syrie en combattant aux côtés des djihadistes du groupe armé État islamique (EI).

Des tweets rapportaient en fin de semaine dernière que Mohamud Mohamed Mohamud avait été tué en Syrie, près de la frontière turque.

Il y a un an, le jeune homme étudiait la biologie à l'Université de York, et faisait partie d'un groupe de hip-hop. Ses proches ont perdu le lien avec lui il y a deux mois.

Sa famille a alors pris contact avec la GRC et avec le Service canadien du renseignement de sécurité, parce qu'elle s'inquiétait pour lui, alors qu'il se trouvait en Turquie.

LIRE AUSSI:

» Pourquoi l'État islamique a réussi à supplanter Al-Qaïda

» Comment l'organisation de l'État islamique empoche 3 M$ par jour

Le jeune homme de 20 ans se serait radicalisé au cours de la dernière année. Il parlait de façon de plus en plus dure de la religion et du monde.

Le nombre de Canadiens partis se battre aux côtés de l'EI est estimé à 130, selon le ministère de la Sécurité publique.

Mohamud Mohamed Mohamud serait le premier Canadien djihadiste à être tué dans les frappes menées en Syrie, depuis mardi, par une coalition d'une cinquantaine de pays dirigée par les États-Unis.

La coalition apporte son soutien aux milices kurdes et aux forces irakiennes qui combattent les djihadistes.

L'État islamique en 7 points