POLITIQUE

Conservatoires: la ministre David n'exclut pas des regroupements de services

25/09/2014 06:24 EDT | Actualisé 25/09/2014 06:24 EDT
PC

QUÉBEC - La ministre de la Culture, Hélène David, n'exclut pas la possibilité de regrouper les activités de certains conservatoires en région.

L'enseignement de la musique en région ne sera pas coupé, a insisté Mme David après avoir rencontré, jeudi, des étudiants du réseau des conservatoires venus manifester devant l'Assemblée nationale.

Elle a toutefois refusé de s'engager à maintenir tels quels les cinq conservatoires de musique régionaux, soit ceux de Rimouski, Gatineau, Trois-Rivières, Saguenay et Val-d'Or.

Des informations circulent en ce moment selon lesquelles le gouvernement Couillard pourrait sacrifier des conservatoires régionaux dans son effort de redressement des finances publiques. Le réseau des conservatoires au Québec accuse un déficit de 14 millions $.

Mme David attend un rapport sur la situation des conservatoires et promet d'écarter toute mesure qui aurait pour effet de "cesser l'enseignement ou de couper dans l'enseignement" de la musique en région.

Mais l'engagement de la ministre ne signifie pas que l'intégrité du réseau sera maintenue.

Dans certains cas, des regroupements de service pourraient être envisagés par souci d'économie, a admis Mme David.

"Écoutez, ça dépend de ce que vous entendez par fermeture. S'il continue

à y avoir de l'enseignement, il continue à y avoir un conservatoire. Est-ce que le conservatoire va être dans le même building? Est-ce que le conservatoire va être dans le même lieu géographique? Est-ce qu'on peut pas trouver des économies?", a-t-elle soulevé en point de presse.

Elle a cité en exemple le souhait exprimé par certains étudiants "de se rapprocher de l'Université du Québec", une proposition qu'elle juge "formidable".

Compressions à Radio-Canada (10 avril 2014)

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter