NOUVELLES

Un troisième député conservateur est candidat pour remplacer le chef Tim Hudak

24/09/2014 06:58 EDT | Actualisé 24/11/2014 05:12 EST

TORONTO - Un troisième député progressiste-conservateur de l'Ontario a posé sa candidature, mercredi, pour remplacer Tim Hudak, qui quitte la direction du parti à la suite de la défaite des siens aux élections générales de juin dernier.

Vic Fedeli, un ancien maire de North Bay, a indiqué à des partisans réunis mercredi à Toronto qu'il en avait assez de s'excuser au nom du parti et de ses dernières campagnes électorales. Mais il n'est pas allé jusqu'à discréditer la promesse faite par Tim Hudak, durant la campagne, d'éliminer 100 000 postes dans la fonction publique.

Il a simplement souhaité que les conservateurs cessent de fournir aux Ontariens de bonnes raisons de ne pas voter pour eux.

M. Fedeli veut se tourner vers des groupes qui ne sont pas naturellement tentés par le Parti progressiste-conservateur, comme les syndicats, pour dénicher de nouveaux candidats, une position qui n'a attiré que des applaudissements polis de cet auditoire de gens d'affaires et de financiers de Bay Street.

Deux autres candidats se sont déjà manifestés officiellement pour diriger les conservateurs: les députés Monte McNaughton et Christine Elliott. Leur collègue de Nepean-Carleton, Lisa MacLeod, s'apprête à se lancer, alors que le député fédéral Patrick Brown devrait annoncer sa candidature dimanche, dans sa circonscription de Barrie.

Les candidats ont jusqu'à la fin de janvier pour se présenter officiellement; les membres du parti éliront leur nouveau chef au début du mois de mai.

Aux dernières élections générales de juin, les conservateurs ont fait élire 28 députés, contre 58 pour les libéraux et 21 pour les néo-démocrates.

PLUS:pc