POLITIQUE

Rémunération des médecins: Québec conclut une entente de principe avec les médecins omnipraticiens

24/09/2014 05:41 EDT | Actualisé 24/09/2014 09:35 EDT
Thomas Northcut via Getty Images

La Fédération des omnipraticiens du Québec (FMOQ) a conclu une entente de principe avec le gouvernement du Québec sur l'étalement de la hausse de rémunération des médecins. Les médecins ont accepté d'étaler leurs hausses salariales sur une période de huit ans.

La FMOQ présentera l'entente de principe à ses membres lors de l'assemblée générale du 5 octobre prochain.

De son côté, la Fédération des médecins spécialistes du Québec (FMSQ) serait également sur le point de s'entendre avec le gouvernement, a annoncé le ministre de la Santé, Gaétan Barrette mercredi matin à son entrée au caucus libéral.

« Nous sommes à un pas d'une entente de principe avec la FMSQ et je suis convaincu que d'ici la fin de la journée on aura une conclusion, peut-être même à la fin du caucus », a déclaré M. Barrette. « Il nous reste un petit pas à faire qui va se décider aujourd'hui », ajoute-t-il en précisant que l'Assemblée générale de la FMSQ se tenant demain, elle devrait présenter l'entente à ses membres.

« C'est une question d'aménagement à l'intérieur de la période », explique le ministre Barrette qui précise que les médecins des deux fédérations ont effectué les concessions exigées par le gouvernement pour les années budgétaires névralgiques de 2014-2015 et 2015-2016.

Un sprint de négos

Le président de la FMOQ, Louis Godin, avait annoncé l'imminence de l'entente au cours d'une entrevue à Radio-Canada après près de 7 heures de négociations, mardi soir.

La présidente de la FMSQ, la Dre Diane Francoeur, a préféré ne pas faire de commentaire à la sortie de la rencontre. Mais elle affichait, comme son confrère, un large sourire. Une source gouvernementale a soutenu que le ministre de la Santé Gaétan Barrette était « satisfait » du progrès réalisé.

L'étalement de la somme de 1,2 milliard de dollars, qui doit être versée par Québec aux médecins, permettra au gouvernement d'atteindre son objectif d'équilibre budgétaire dès l'exercice financier 2014-2015.

Les négociations semblaient avoir dérapé la semaine dernière, alors que la menace d'une loi spéciale planait au-dessus de la tête des médecins spécialistes. Les deux fédérations négociaient en parallèle. Le ministre Barrette a minimisé la portée des déclarations publiques faites de part et d'autre. « Ça été une négociation normale pour moi », a-t-il indiqué, « Pour moi, ça a été une négociation tout à fait correcte, avec ses tactiques et stratégies habituelles. Hier, nous nous sommes quittés dans la bonne humeur. »

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Quelques propositions au ministre Coiteux (tirées du forum Exprimez-vous)