NOUVELLES

Les ventes de maisons neuves ont augmenté aux États-Unis pendant le mois d'août

24/09/2014 02:25 EDT | Actualisé 24/11/2014 05:12 EST

WASHINGTON - Les ventes de maisons neuves ont augmenté aux États-Unis pendant le mois d'août, essentiellement grâce à une vague de transactions dans l'ouest et le nord-est du pays.

Le département américain du Commerce a indiqué mercredi que les ventes de maisons neuves avaient progressé de 18 pour cent le mois dernier pour atteindre le niveau désaisonnalisé et annualisé de 504 000 unités. Le rapport a en outre revu à la hausse les ventes du mois de juillet pour les porter à 427 000, comparativement à 412 000 précédemment.

Les maisons nouvellement construites se sont vendues à leur cadence la plus rapide depuis mai 2008. Il s'agit d'un signe évident d'amélioration pour le marché immobilier, qui s'était embourbé ces derniers mois, le rebondissement des ventes après l'éclatement de la bulle immobilière montrant des signes de ralentissement.

Les ventes de maisons neuves affichent une croissance de 33 pour cent au cours des 12 derniers mois. Le prix médian des maisons neuves a grimpé de près de huit pour cent au cours de la même période, pour s'établir à 275 600 $ US.

Dans l'Ouest, les ventes de maisons neuves ont bondi de 50 pour cent en août par rapport au mois précédent, et elles ont presque doublé pendant les 12 derniers mois.

Entre les mois d'août et de juillet, les ventes de maisons neuves ont progressé de 29,2 pour cent dans le Nord-Est américain. Pendant ce temps, elles ont crû de 7,8 pour cent dans le Sud et sont restées stables dans le Midwest.

Le marché de l'habitation s'est fait hésitant pendant la plus grande partie de l'année. Un début de reprise dans les ventes et les prix a commencé à éprouver des difficultés vers la mi-2013, et les conditions hivernales particulièrement sévères ont nui à la construction et limité les ventes au début de 2014.

L'activité d'achat a commencé à reprendre pendant l'été, mais le rythme des ventes a été limité par la faible hausse des salaires et la croissance des prix de l'an dernier, qui a placé l'achat d'un domicile hors d'atteinte pour plusieurs Américains.

PLUS:pc