NOUVELLES

Les pompiers de Montréal contestent la décision de la Commission des relations de travail

24/09/2014 08:32 EDT | Actualisé 24/09/2014 08:32 EDT
Alvis Upitis via Getty Images

Sommés la semaine dernière de répondre sans délai aux appels d'urgence, les pompiers portent en appel cette décision de la Commission des relations de travail (CRT).

La CRT avait donné raison à la Ville de Montréal, qui accusait les pompiers de ralentir le pas depuis le début du conflit sur la réforme des régimes de retraite.

Selon la Ville, le délai moyen de réponse avait augmenté de 30 à 40 secondes par appel pour les mois de juillet et août, comparativement à l'an dernier.

L'Association des pompiers de Montréal juge la décision de la CRT de « déraisonnable ». Elle déplore qu'« aucun élément de la contre-preuve présentée par la partie syndicale » n'ait été retenu, ce qui, selon elle, cause préjudice à ses membres.

Le syndicat a toujours nié s'être servi du temps de réponse aux appels d'urgence comme moyen de pression. Il affirme seulement se confirmer aux directives de sécurité en vigueur.

Son président, Ronald Martin, ne fera aucun commentaire, puisque le dossier est devant la Cour supérieure du Québec.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Régimes de retraite: manif à Montréal