POLITIQUE

Débat à Toronto: les Ford se suivent et se ressemblent dans la course à la mairie

24/09/2014 06:14 EDT | Actualisé 24/09/2014 06:17 EDT
CP

Doug Ford a tenté de démonter qu'il n'était pas un simple ersatz de son frère Rob alors qu'il participait à son premier débat électoral à titre de candidat à la mairie de Toronto.

Faisant fi des applaudissements et des quolibets d'une foule nombreuse, Doug Ford s'est servi de la même rhétorique de celle de son frère tout au long du débat.

Rob Ford, le controversé maire sortant, s'est retiré de la course électorale après avoir appris qu'il souffrait d'une rare forme de cancer. Il a d'ailleurs obtenu son congé de l'hôpital, mardi après-midi après avoir subi une première séance de chimiothérapie.

Doug Ford a dit à la foule bruyante qu'il se présentait pour deux "simples" raisons: il aime cette ville et il aime les gens qui y vivent.

Le nouveau candidat a fait référence à son frère à de nombreuses reprises, se décrivant comme son partenaire dans les décisions prises au cours des dernières années.

Doug Ford a affronté ses deux adversaires, l'ancienne députée néo-démocrate Olivia Chow et l'ancien chef du Parti progressiste-conservateur, John Tory.

Les deux autres candidats à la mairie ont attaqué M. Ford au sujet de plusieurs dossiers, notamment son refus de marcher dans le défilé de la fierté gaie, qui se déroule chaque année à Toronto.

Lors d'un échange musclé, Doug Ford a refusé de dire s'il participera ou non au défilé s'il devient maire le 27 octobre prochain.

"Je serai maire pour tous les citoyens", a-t-il d'abord répondu. Alors que John Tory exigeait une réponse de sa part, Doug Ford a soutenu qu'il avait déjà participé à certaines activités de la semaine de la fierté gaie, sans dire s'il pourrait changer d'avis sur sa participation au cortège.

Doug Ford a soutenu pendant les échanges que les citoyens devaient lui faire confiance, comme ils ont fait confiance à son frère, il y a 4 ans.

Pour sa part, John Tory a affirmé que la Ville reine avait le potentiel pour devenir une ville exceptionnelle, mais qu'un vrai leader était nécessaire.

Lorsque questionné sur la meilleure manière de rejoindre la jeunesse torontoise, M. Tory a promis de permettre aux jeunes de prendre la parole sur les grandes questions politiques et de les consulter davantage sur la manière de gouverner la ville.

Les trois candidats à la mairie se sont aussi prononcés sur le drame survenu dans une école secondaire de Toronto, plus tôt en journée.

Un jeune homme de 19 ans a été tué dans une école de la Ville reine et la police recherchait toujours en soirée un suspect de 17 ans dans cette affaire.

Il s'agit du plus récent événement violent dans le nord de la Ville reine, reconnu pour son taux élevé de criminalité.

Pendant le débat, les candidats à la mairie de Toronto ont tous condamné les événements. Ils ont soutenu qu'il était impératif de venir en aide aux jeunes issus des communautés ethniques de ce secteur, soit avec des programmes sociaux ou d'aide à l'emploi.

Le débat de mardi a été interrompu par une femme qui s'est levée pour dire une série de commentaires. Elle a été expulsée de la salle sous l'escorte policière.

Doug Ford


Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter