NOUVELLES

Un «terroriste présumé» de l'EI abattu par la police australienne (PHOTOS)

23/09/2014 08:42 EDT | Actualisé 23/09/2014 08:42 EDT
Luis Ascui via Getty Images
MELBOURNE, AUSTRALIA - SEPTEMBER 24: Forensic police are seen at the scene where a man was shot dead after stabbing two counter terrorism officers in the suburb of Endeavour Hills on September 24, 2014 in Melbourne, Australia. An 18-year-old man, who allegedly made threats against Australian Prime Minister, Tony Abbott was shot dead outside a police station last night after stabbing two counter-terrorism officers. (Photo by Luis Ascui/Getty Images)

La police australienne a abattu mardi un "terroriste présumé" après qu'il eut poignardé deux policiers dans un commissariat au lendemain de l'appel du groupe extrémiste Etat islamique (EI) à tuer de "n'importe quelle manière" des citoyens australiens.

Le suspect, âgé de 18 ans et connu des services de renseignement, a été tué mardi soir dans un commissariat de la banlieue de Melbourne où il avait été convoqué pour un interrogatoire "de routine" par des agents de la lutte antiterroriste.

Il a alors sorti un couteau et poignardé à plusieurs reprises les agents, jusqu'à ce que l'un d'eux tire un coup de feu, mortel, pour se défendre, a indiqué la police.

"La personne en question était un terroriste présumé sous surveillance, qui intéressait la justice et les agences de renseignement", a déclaré mercredi le ministre australien de la Justice, Michael Keenan.

Selon les médias australiens, l'homme avait menacé le Premier ministre australien Tony Abbott et avait été vu brandissant un drapeau du groupe EI.

L'EI a appelé lundi les musulmans à tuer de "n'importe quelle manière" les ressortissants de pays appartenant à la coalition internationale mise en place pour combattre le groupe en Irak et en Syrie. L'Australie est mentionnée, aux côtés des Etats-Unis, du Canada et de la France.

Les menaces du groupe jihadiste surviennent quelques jours après que Canberra eut annoncé avoir déjoué des projets d'assassinats de l'EI sur son sol, en particulier la décapitation de civils. Plus de 800 policiers avaient participé à l'opération, la plus grande jamais organisée en Australie

Une soixantaine d'Australiens combattent dans les rangs jihadistes en Irak et en Syrie, et une centaine fournissent, d'Australie, un soutien actif aux mouvements sunnites radicaux, selon les services de sécurité du pays.

Un «terroriste présumé» abattu par la police australienne

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter