NOUVELLES

Portrait de Berlusconi, l'insatiable conquérant qui en jette plein la vue

23/09/2014 12:59 EDT | Actualisé 23/11/2014 05:12 EST

MONTRÉAL - Jeune déjà, Silvio Berlusconi n'avait qu'une idée en tête: faire de l'argent. Et c'est ce à quoi il s'est employé dès sa sortie de l'université, maîtrise de droit en poche. Mu par une motivation inébranlable, il est devenu le menteur le plus sincère qui existe.

Dans le cadre des «Grands Documentaires / Berlusconi, pouvoir et décadence», ses proches témoignent, dont son fidèle ami Marcello Dell'Utri ayant des accointances avec des mafieux, de l'homme entreprenant qui s'impose dans le domaine immobilier pour ensuite conquérir le monde des médias. Cherchant sans doute un nouveau défi, «il cavaliere» décide de tenter sa chance en politique et devient chef du gouvernement en 1994. Il proclamera: «Vu que je suis riche, je n'ai pas besoin de voler», un argument incontestable. C'était avant sa condamnation pour fraude fiscale.

Jouissant d'une fortune évaluée à près de 10 milliards d'euros, voilà qui ajoute au charme du séducteur vieillissant. N'hésitant pas à s'offrir tous les petits plaisirs que la vie et la notoriété peuvent lui offrir, il louche alors du côté des toutes jeunes filles et les invite à des soirées bunga-bunga qui lui ont valu d'ailleurs quelques désagréments. À Télé-Québec, le lundi 29 septembre, 21h.

Budhia Singh, l'enfant béni des bidonvilles

En Inde, le tiers de la population dépassant le milliard d'individus, est voué à la pauvreté. Seules les personnes dotées d'un talent exceptionnel ou ayant accompli un fait hors du commun parviennent à sortir du lot et espérer une vie meilleure. C'est le destin qu'on croyait possible pour «Budhia Singh, l'enfant marathonien».

Il n'avait que trois ans lorsque Biranchi Das, un entraîneur qui recueille des orphelins, des enfants abandonnés, a pressenti les dispositions exceptionnelles du jeune garçon capable de courir de très grandes distances pour son âge. Il lui consacre alors beaucoup de temps de sorte qu'à 4 ans à peine, le bambin a participé à 48 marathons. Mais le phénomène est parvenu aux oreilles des autorités préoccupées par les effets de si grands efforts sur la santé de l'enfant. De plus, le public commence à soupçonner l'entraîneur d'empocher beaucoup d'argent qui viendrait de l'étranger.

Puis voilà que la mère biologique, réclamant sa part du magot, reprend son fils. Budhia retourne donc dans ce bidonville où son entraîneur ne peut prendre le risque d'aller le chercher car il s'agit d'un lieu parmi les plus malfamés. Commencée en 2005, cette histoire se termine abruptement en 2010 en même temps que le rêve de voir Budhia Singh aux Jeux olympiques de 2016. À RDI, en deux parties, ce samedi, 21h30 et le vendredi 3 octobre, 20h.

Le summum des vacances luxueuses

En cette fin de vacances, même si certains ont dû se contenter de «balconville», TV5 nous invite à pénétrer dans les sacro-saints lieux de vacances des têtes couronnées. Bien à l'abri, tous les présidents de la République française vont se reposer dans une forteresse militaire du côté de Bormes-les-Mimosas qui, disons-le, n'était pas appréciée de de Gaulle, Mitterrand et Chirac. Le prince Charles pourra, lui, continuer à fréquenter le château de Balmoral, en Écosse qui vient de confirmer son appartenance au Royaume-Uni. Enfin, le pape François, comme ses prédécesseurs, peut jouir de Castel Gandolfo, un palais somptueux dans un décor paradisiaque pour les représentants du Christ né dans une étable et mort sur la croix. «Secrets d'Histoire», le lundi 29 septembre, 20h.

MC Gilles, personnage unique et indescriptible, nous a habitués à virer dans tous les sens et souvent là où on ne s'y attend pas. Pourtant, les commentaires, observations, trouvailles de ce «virevoltant», bien que pulvérisés en tous sens, ont toujours un arrière-goût de vérité. À ARTV, le vendredi 3 octobre, 22h30, on le retrouve avec Pavlov, son chien saucisse, dans «Paparagilles» qui ira d'entrevues en lancements, et nous fera part de ses propos souvent irrévérencieux sur le monde du showbiz québécois.

Agua, l'entreprise des O'Hara, est durement ébranlée. D'abord par la sortie du livre de Laurent (Benoît Drouin-Germain) qui révèle une face cachée et peu reluisante de la famille, par les négociations avec Azul, au Mexique, qui nécessitent la présence d'un représentant de la compagnie sur place et par l'inefficacité de la gestion à trois. Pendant que Gloria (Geneviève Boivin-Roussy) appréhende l'entrevue avec la travailleuse sociale pour la garde d'Abbie, le comportement irraisonné de Mina (Noémie Godin-Vigneau) risque de détourner les enfants de leur père (Louis-David Morasse). «O», le mardi 30 septembre, 21h, à TVA.

À RADIO-CANADA: à «Second Regard», ce dimanche, 13h30, il sera question de mode et d'éthique. Nos placards sont de plus en plus spacieux pour y entreposer tous nos vêtements, chaussures, accessoires et le marketing fait tout pour mousser cette tendance. Mais qu'en est-il de l'éthique de notre consommation face à la mode?

À TVA: pour clore «L'Été indien», ce dimanche, 19h, on a invité Véronic DiCaire, Roch Voisine, Stéphane Rousseau, Corneille, Isabelle, Boulay, Anne Roumanoff, Ginette Reno, Michel Therrien, Serge Postigo, Denis Coderre et Robert Charlebois. Le lundi 29 septembre, 20h, on assiste, suite au suicide de Rachel (Nathalie Malette), à «La marche pour la prévention du suicide» à «Yamaska», initiée par Étienne (Patrick Labé), dans les rues de Granby.

À TV5: près de trois heures de spectacle pour souligner 30 ans en 30 chansons par «Les Copains d'abord», ce samedi, 20h. En présence de 10 000 spectateurs, on entendra de nombreux chanteurs tels que Yannick Noah, Laurent Voulzy, Alain Souchon, Bénabar, Véronique Sanson, Salvatore Adamo, Christophe Willem et tellement d'autres, en même temps que défileront des images d'archives rares de Léo Ferré, Patrick Bruel, Henri Salvador… Le jeudi 2 octobre, 21h, Eza Paventi frappe à la porte de Johanne et Steve. Pendant «21 jours», elle partagera le quotidien du couple et de leurs deux garçons, 9 et 11 ans, tous deux atteints d'autisme. En plus de tenter de communiquer avec Simon et Rémi, elle prendra la mesure des difficultés que rencontrent les parents de ces enfants qui naissent à raison d'un sur 100 au Québec.

À RDI: Anuta, c'est une île perdue très loin dans l'océan Pacifique. Jean Lemire et l'équipe du Sedna IV débutent l'an 2 des «1000 jours pour la planète» en faisant connaissance avec les Anutains, un peuple isolé du reste du monde mais dont l'humanité débordante a conquis chaque membre de l'équipage. Le lundi 29 septembre, 20h.

À MUSIMAX: ABBA, groupe suédois formé en 1970, se sépare 12 ans plus tard après avoir vendu des millions de disques. Malgré qu'ils soient absents de la scène depuis plus de 30 ans, leurs disques continuent de se vendre encore par millions. On les retrouve en soirée du vendredi 3 octobre à 20h: «ABBA: Dancing Queen», 21h: «ABBA: en images» et 22h: «ABBA: le film».

PLUS:pc