NOUVELLES

Les ventes au détail ont reculé en juillet après six mois de croissance

23/09/2014 09:21 EDT | Actualisé 23/11/2014 05:12 EST

OTTAWA - Les consommateurs canadiens ont levé le pied en juillet, les ventes au détail ayant diminué de 0,1 pour cent après avoir enregistré six mois consécutifs de croissance, alors que les économistes s'attendaient plutôt à une nouvelle hausse.

En excluant le secteur des ventes d'automobiles, le recul est encore plus prononcé et atteint 0,6 pour cent par rapport au mois de juin, a précisé Statistique Canada.

Les économistes misaient sur un gain d'ensemble de 0,5 pour cent et sur un résultat stable en excluant les ventes de véhicules automobiles, d'après les prévisions recueillies par Thomson Reuters.

«Même si l'élan des dépenses liées aux automobiles s'est poursuivi, les Canadiens n'utilisent pas leur nouveau véhicule pour aller au centre d'achats», a observé l'économiste Nick Exarhos, de la Banque CIBC, dans une note à ses clients.

«Nous avons déjà évoqué comment un consommateur ruiné pourrait manquer d'essence après avoir réduit de façon importante ses épargnes au cours des derniers trimestres, et les données sur le commerce de détail de juillet pourraient en être le premier signe.»

Statistique Canada avait fait état lundi d'un recul de 0,3 pour cent des ventes des grossistes en juillet. Tant pour les ventes au détail que pour celles des grossistes, les économistes s'attendaient à des hausses.

L'analyste David Madani, de Capital Economics, a estimé que la combinaison de plus faibles ventes des détaillants et des grossistes permettait de croire que la reprise économique a perdu de son élan au début du troisième trimestre.

«Nos calculs indiquent que les ventes au détail se sont pleinement remises des faiblesses observées pendant les saisons de l'hiver et du printemps», a écrit M. Madani dans un rapport.

«Compte tenu du sommet record de l'endettement des ménages et les difficiles conditions du marché du travail, qui devraient persister, nous nous attendons à une croissance modeste des ventes au détail dans les mois à venir.»

Les ventes au détail ont retraité en juillet dans cinq des onze sous-secteurs étudiés par Statistique Canada, représentant 55 pour cent du commerce de détail.

Les ventes des magasins de marchandises diverses ont reculé de 2,7 pour cent, tandis que celles des supermarchés et des autres épiceries ont baissé de 1,1 pour cent.

Les ventes des concessionnaires automobiles ont progressé de 1,6 pour cent, leur troisième gain mensuel en quatre mois.

Les ventes au détail ont reculé dans quatre provinces en juillet. Les ventes plus faibles enregistrées au Québec et, dans une moins mesure, en Colombie-Britannique, ont été à l'origine de la plus grande partie de la diminution.

PLUS:pc