NOUVELLES

Christian Thomas permet au Canadien de venir à bout des Bruins 3-2

23/09/2014 11:29 EDT | Actualisé 23/09/2014 11:30 EDT
PC

MONTRÉAL _ Christian Thomas connaît un bon camp chez le Canadien, mais il n'a presque pas fait parler de lui. Mardi, Thomas a montré à tout le monde qu'il veut être considéré comme un sérieux candidat pour l'obtention d'un poste à l'attaque.

L'ailier droit de petite taille, obtenu des Rangers de New York en 2013 dans l'échange de Danny Kristo, a continué son bon travail en obtenant un but et une passe dans la victoire de 3-2 du Tricolore contre les Bruins de Boston.

Il ne se fait tellement pas remarquer qu'il n'a même pas fait partie de la sélection des trois étoiles de la rencontre!

Pourtant, le trio qu'il a formé avec Nick Sorkin, qui représente une belle révélation, et Sven Andrighetto a été le plus redoutable du CH.

"Je ne prête pas attention à tout ce qu'on dit. Je vaque à mes affaires, a commenté Thomas. Si les gens me remarquent, tant mieux. Moi j'essaie d'être le plus compétitif et de contribuer à l'attaque."

Le fils de l'ancien hockeyeur Steve Thomas, âgé de 22 ans, a préparé le but gagnant de Drayson Bowman à 48 secondes de la fin, en y allant d'une belle poussée hors l'aile. Bowman, ancien des Hurricanes de la Caroline qui participe au camp à titre d'invité, a de plus amassé une passe.

"L'an dernier, exactement à la même période, je me blessais et j'ai d être inactif pendant quatre mois, a rappelé Thomas. Cette année, je suis en santé et je suis prêt à faire mes preuves."

L'entraîneur Michel Therrien a dit avoir remarqué dès l'ouverture du camp la plus grande combativité qu'il affiche cette année.

"Il est en santé, et ça fait une grande différence, a-t-il souligné. On l'a constaté dès ses premiers coups de patin au camp. Il affiche beaucoup d'intensité et il l'a encore démontré ce soir."

L'autre marqueur du CH, Jiri Sekac, retient beaucoup plus l'attention depuis le camp des recrues. Mardi encore, les journalistes étaient à ses trousses.

"C'est un grand soulagement pour moi de déjà marquer. Je suis très heureux", a admis l'ailier, qui a été courtisé par une dizaine d'équipes l'été dernier avant d'accepter l'offre du Tricolore.

Therrien ne veut pas s'emballer trop rapidement avec ce qu'il voit du Tchèque.

"Il fait beaucoup de bonnes choses. Il est bon en possession de la rondelle, il travaille très fort et il est en excellente condition physique. Nous apprécions la façon qu'il compétitionne. Mais nous amorçons une phase plus sérieuse du camp. Nous allons le laisser se mettre en évidence."

Sekac a évolué aux côtés de son compatriote tchèque Tomas Plekanec et de Jacob De La Rose, qui a bien paru.

Ç'a été plus laborieux pour le premier choix au dernier repêchage, le Russe Nikita Scherbak, qui a joué avec Charles Hudon et Rene Bourque.

Quant au premier choix au repêchage de 2013 Michael McCarron, il connaissait une très bonne sortie avant de se blesser au bras gauche, vers la fin de la deuxième période. La gaillard a chuté lourdement contre le but des Bruins, après avoir décoché un tir.

Therrien n'a pas voulu élaborer quant à la gravité de la blessure.

Ryan Spooner et Matt Fraser ont été les marqueurs des Bruins en première période face à Dustin Tokarski, qui a été confronté à 10 tirs dans sa moitié de match. Le vétéran Joey MacDonald a repoussé 14 lancers, dans l'autre moitié.

Dans le camp des Bruins, le Suédois Niklas Svedberg a accordé deux buts en deux périodes (18 tirs). Malcolm Subban a cédé une fois en 10 lancers.

Bienvenue Nikita!

C'était 2-2 après 40 minutes de jeu. Dominé au premier vingt, le Canadien a eu le meilleur en deuxième.

À sa première présence, Scherbak s'est fait souhaiter la bienvenue dans la LNH en étant victime d'un revirement près de sa ligne bleue. Spooner lui a ravi le disque et a filé vers Tokarski, qu'il a déjoué.

"Ç'a été une bonne leçon pour lui, a rigolé Therrien. Je lui ai expliqué qu'on ne pouvait pas faire ça dans la Ligue nationale. Il a par la suite eu de bonnes chances de marquer. Il n'a pas été ébranlé et c'est très positif."

Avant la 10e minute, les visiteurs ont doublé leur avance en supériorité numérique. Hudon a perdu la maîtrise de la rondelle dans sa zone, et Fraser a trompé la vigilance de Tokarski à l'aide d'un tir des poignets.

Le filet de Sekac, avec 10 secondes à jouer, a regaillardi le CH, qui est revenu plus vigoureux à compter du deuxième tiers.

Sekac et le trio d'Andrighetto ont connu de bons moments. Thomas, acharné, a finalement créé l'égalité pendant une attaque massive à 16:49.

Séries 2014 - Deuxième ronde: Canadien - Bruins

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter