NOUVELLES

Un enfant de 3 ans transporté d'urgence à l'hôpital après avoir avalé du GHB

21/09/2014 10:09 EDT | Actualisé 21/09/2014 10:32 EDT
PC

Un bébé de 3 ans intoxiqué au GHB, communément appelé la drogue du viol, a dû être transporté d'urgence dans un hôpital, dimanche soir à Québec.

À leur arrivée dans une maison du quartier Val-Bélair, un peu après 18 h 30, les policiers ont retrouvé un enfant inconscient, qui avait de la difficulté à respirer.

Les ambulanciers ont ensuite effectué diverses manoeuvres sur le bébé pendant son transport au Centre hospitalier de l'Université Laval (CHUL), mais les autorités ne pouvaient dire s'il était hors de danger en fin de soirée.

La tante du bambin a été arrêtée par les policiers, car c'est à elle qu'appartenait la drogue, a confirmé le lieutenant Pascal Degrasse du Service de police de Québec.

La dame pourrait fait face à des accusations de "négligence criminelle" et de "possession de stupéfiants".

L'enquête devra déterminer dans quelles circonstances l'enfant peut avoir ingéré le GHB, mais pour l'instant, la police estime que cela pourrait s'être fait de manière "accidentelle".

Le bébé aurait probablement découvert par lui-même la substance qui traînait dans la maison où s'est joué le drame.

La quantité de drogue ingérée par l'enfant demeure inconnue.

Le père de l'enfant habitait chez sa soeur depuis environ un mois. Les autorités policières ont fait savoir qu'une accusation de "négligence criminelle" pourrait aussi être déposée contre lui.

La Coopérative des techniciens ambulanciers du Québec (CTAQ) a reçu l'appel initial dans cette affaire.

Au départ, il était question d'une "intoxication accidentelle" pour un enfant qui n'avait aucun symptôme, a confirmé Richard Carrière, porte-parole du service ambulancier.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

Les drogues les plus populaires en 2014 (selon le Global Drug Survey)