NOUVELLES

Kerry espère la signature rapide d'un accord de sécurité entre les États-Unis et l'Afghanistan

21/09/2014 05:32 EDT | Actualisé 21/09/2014 05:37 EDT
PAUL J. RICHARDS via Getty Images
US Secretary of State John Kerry delivers remarks while releasing the 2013 Annual Report on International Religious Freedom July 28, 2014, at the US State Department in Washington, DC. Kerry on Monday said that international efforts to agree a truce between Israel and the Palestinians in Gaza must lead to the disarmament of Hamas. Kerry told reporters he was continuing to work 'toward establishing an unconditional humanitarian ceasefire.' But he added: 'We also believe that any process to resolved the crisis in Gaza in a lasting and meaningful way must lead to the disarmament of Hamas and all terrorist groups.'AFP Photo/Paul J. Richards (Photo credit should read PAUL J. RICHARDS/AFP/Getty Images)

Le secrétaire d'Etat américain John Kerry a exprimé l'espoir dimanche d'une signature rapide de l'accord de sécurité entre les Etats-Unis et l'Afghanistan régissant la présence d'un contingent militaire américain après 2014, un règlement rendu possible par la désignation dimanche d'un président afghan.

Félicitant le nouveau président Ashraf Ghani, John Kerry a estimé depuis New York que cela "offrait une occasion immense de faire des avancées en Afghanistan, de signer dans une semaine environ le BSA", l'accord bilatéral de sécurité entre les deux pays négocié depuis au moins un an et dont le paraphe a sans cesse été repoussé.

M. Kerry est déjà à New York avant l'Assemblée générale des Nations unies la semaine prochaine et a commencé à enchaîner ses entretiens bilatéraux par une première rencontre avec son homologue français Laurent Fabius dans un grand hôtel de la ville.

Après s'être rendu deux fois à Kaboul cet été pour presser les deux rivaux à la présidentielle afghane de s'entendre, le patron de la diplomatie américaine a félicité le vainqueur M. Ghani et son concurrent Abdullah Abdullah pour s'être "rassemblés au sein d'un gouvernement d'unité" nationale en Afghanistan.

Il a dit également compter sur l'investiture "la semaine prochaine" du successeur du président sortant Hamid Karzaï.

Ashraf Ghani a été désigné dimanche vainqueur de la présidentielle afghane, juste après avoir signé avec son rival malheureux Abdullah Abdullah un accord de partage du pouvoir mettant fin à trois mois de contestation électorale sur fond de fraudes depuis le second tour de la présidentielle le 14 juin.

M. Ghani, un économiste de 65 ans qui fut ministre des Finances de 2002 à 2004, succédera ainsi à Hamid Karzaï, qui a dirigé le pays depuis l'intervention militaire occidentale de la fin 2001 et la chute des talibans.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

Attention: images violentes

Violences en Afghanistan (Attention: images violentes)