NOUVELLES

Les Broncos veulent venger leur défaite du Super Bowl contre les Seahawks

20/09/2014 11:21 EDT | Actualisé 20/11/2014 05:12 EST

SEATTLE - À Denver, les employés des Broncos ont passé l'été à crier «35» dans les couloirs du complexe d'entraînement de l'équipe, afin de ne pas oublier.

À Seattle, les Seahawks ont passé la saison morte à digérer la conquête du Super Bowl, puis à se ramener les deux pieds sur terre afin de se préparer au défi d'être les champions en titre.

Des points de vue différents, des approches différentes, mais un résultat sans équivoque de 43-8 enregistré il y a sept mois.

«On n'oublie pas ce qui s'est produit, et en même temps tu établis les standards en affrontant les (champions) du Super Bowl, a expliqué le plaqueur des Broncos Terrance Knighton. Ils ont mérité le droit de dire ce qu'ils veulent, et nous devrons répondre avec nos épaulettes et une performance irréprochable dimanche.»

La reprise de dimanche entre les Broncos (2-0) et les Seahawks (1-1) constitue la première opportunité offerte à Peyton Manning et ses coéquipiers de tourner la page sur la catastrophe de février dernier. Dès la première remise du centre, le Super Bowl XLVIII fut un cauchemar pour les joueurs en orange. La meilleure attaque de l'histoire de la NFL a été muselée, et malmenée pendant quatre quarts par les Seahawks et leur agressivité sans borne.

Cette soirée-là, des choses ont changé dans le camp des Broncos. Dix-sept nouveaux partants se sont greffés à l'attaque, à la défense et aux unités spéciales par rapport à l'équipe qui a foulé le terrain lors du Super Bowl. Von Miller est de retour. Tout comme Ryan Clady, sans compter l'arrivée d'Aqib Talib, de T.J. Ward, de Demarcus Ware et d'Emmanuel Sanders.

Ce sera l'opportunité pour les Broncos de voir s'ils ont pris les bonnes décisions.

«Nous avons hâte de relever le défi. Nous ne songeons plus (au Super Bowl), a assuré l'entraîneur-chef des Broncos John Fox. Quand tu regardes dans le rétroviseur, tu ne regardes pas en avant et tu provoques un accident. Donc, on se contente de regarder en avant.»

Entre-temps, les Seahawks vivent certaines frustrations après s'être effondrés, sous un soleil de plomb, 30-21 contre les Chargers de San Diego dimanche dernier. Les Seahawks ont encaissé leur première défaite par plus de sept points depuis le milieu de la saison 2011, soit un intervalle de 41 matchs réguliers.

«Nous devons retourner sur le terrain et prouver que nous sommes capables de rebondir après une défaite, a dit le secondeur des Seahawks K.J. Wright. Nous sommes conscients de notre talent. Nous formons l'une des meilleures défensives de la NFL, et nous avons l'opportunité de le rappeler.»

PLUS:pc