NOUVELLES

Hamilton arrache la pole à Rosberg au GP de Singapour; Ricciardo est troisième

20/09/2014 10:30 EDT | Actualisé 20/11/2014 05:12 EST

SINGAPOUR - Lewis Hamilton a arraché la pole position à son coéquipier chez Mercedes et meneur au classement des pilotes Nico Rosberg par sept millièmes de seconde, samedi, au Grand Prix de Singapour.

Hamilton a du même coup décroché sa sixième pole cette saison en vertu d'un chrono d'une minute et 45,681 secondes, et elle pourrait s'avérer essentielle pour la course dimanche soir puisque le circuit de Marina Bay est étroit, tortueux et qu'il offre très peu d'opportunités de dépassement.

Le pilote Red Bull Daniel Ricciardo, qui représente la seule menace contre Rosberg et Hamilton au championnat des pilotes, a obtenu le troisième temps — moins de deux dixièmes de seconde derrière le Britannique — devant le triple champion en titre du Grand Prix de Singapour, Sebastian Vettel.

Fernando Alonso, sur Ferrari, s'élancera de la cinquième place sur la grille de départ, devant le pilote Williams Felipe Massa.

Le coéquipier d'Alonso chez Ferrari, Kimi Raikkonen, a éprouvé des ennuis de moteur lors de son dernier tour lancé et a dû s'immobiliser en bordure de piste. Il est néanmoins septième, devant l'autre pilote Williams Valtteri Bottas.

Les huit premiers bolides sur la grille de départ sont séparés par une demi-seconde — un écart infime sur l'un des plus longs circuits du calendrier de la F1.

«Ça faisait longtemps que je n'avais pas participé à une séance de qualifications aussi palpitante, où de nombreux pilotes peuvent aspirer à la pole position et où tu dois être au sommet de ta forme, a dit Hamilton. Ce sera une course amusante pour les spectateurs demain (dimanche), beaucoup de choses pourraient se produire.»

Lorsqu'on lui a mentionné sur les ondes radio qu'il avait concédé sept millièmes de seconde à Hamilton, Rosberg a exprimé sa frustration mais affichait un sourire quelques minutes plus tard lorsqu'il a abordé l'enjeu.

«Sept millièmes, c'est rien, a dit Rosberg. Une fraction de seconde ici, une autre là et j'aurais pu l'obtenir.»

Pour sa part, Ricciardo était très heureux d'être si près des bolides Mercedes, qui ont obtenu 12 des 13 premières poles positions cette saison — habituellement par un écart beaucoup plus grand que samedi.

«C'est encourageant, a fait remarquer Ricciardo. Nous avons terminé (la séance) beaucoup plus près d'eux que nous l'aurions cru.

«Il y a beaucoup de voitures séparées par moins d'une demi-seconde, donc ce sera une course très intéressante.»

PLUS:pc