POLITIQUE

La citation de la semaine - Gaétan Barrette, le comédien

20/09/2014 08:52 EDT | Actualisé 20/09/2014 08:57 EDT
PC

« Ça, c'est le beurre, l'argent du beurre, la vache, la laitière, la ferme, là. On ne peut pas tout avoir dans la vie. » — Gaétan Barrette

QUÉBEC - Depuis son arrivée en politique, le ministre de la Santé Gaétan Barrette étonne par son calme et son attitude affable. L'ex-président de la Fédération des médecins spécialistes du Québec (FMSQ) était pourtant connu pour être un personnage haut en couleur, batailleur et abonné aux déclarations incendiaires.

Tout cela a changé cette semaine. Visiblement exaspéré de ne pas parvenir à une entente avec les médecins spécialistes, Gaétan Barrette a laissé tomber les gants. Le ministre a affirmé que la FMSQ exige d'obtenir l'étalement sur quatre ans de sa hausse salariale de 1,2 milliards$, alors que le gouvernement vise plutôt neuf ans. «Ça, c'est le beurre, l'argent du beurre, la vache, la laitière, la ferme, là. On ne peut pas tout avoir dans la vie», a lancé le ministre Barrette.

La FMSQ lui aurait même promis des perturbations s'il adoptait une loi spéciale. «Vous verrez bien ce qui va se passer dans les quatre prochaines années», auraient dit les représentants de la fédération.

Tactique de relations publiques? La FMSQ a été obligée de démentir publiquement le lendemain les propos du ministre Barrette. Chose certaine, les négociations semblaient rompues.

Deux jours après avoir fait cette déclaration, le ministre Barrette évoquait pour la première fois publiquement une loi spéciale pour régler le différend avec les médecins spécialistes. Les grands principes de la loi spéciale sont même déjà définis, a-t-il laissé entendre.

Est-ce que la sortie du ministre en début de semaine visait à créer une impasse favorable à une loi spéciale? Dans le cadre d'un grand portrait de Gaétan Barrette dressé par L'Actualité en 2010, celui qui était encore président de la FMSQ avait déclaré qu'il pourrait faire partie de l'Union des artistes. «Il y a un rôle à jouer dans chacune des circonstances, avait-il confié au journaliste de L'Actualité. Mes sorties sont plus réfléchies que ce que les gens pensent.»

Ironiquement, Gaétan Barrette est arrivé à la tête de la FMSQ après que son prédécesseur se soit fait imposer une loi spéciale pour fixer le salaire des médecins. Il a ensuite lui-même négocié la hausse salariale aujourd'hui en litige. Le ministre de la Santé d'alors était nul autre que Philippe Couillard.

INOLTRE SU HUFFPOST

11 controverses du gouvernement Couillard