NOUVELLES

Corruption: des suspects, certains provenant du Canada, retournent en Chine

20/09/2014 11:41 EDT | Actualisé 20/11/2014 05:12 EST

PÉKIN, Chine - Selon la police chinoise, 88 fugitifs recherchés pour corruption, fraude et autres crimes économiques ont été extradés ou sont revenus en Chine de leur propre chef en provenance des États-Unis, du Canada et d'autres pays.

Le ministère a affirmé, dimanche, qu'un des fugitifs, accusé d'avoir détourné 60 millions de yuans (10 millions $ US) avait passé 14 ans au Canada. Une déclaration ministérielle a indiqué qu'un second avait été arrêté en Thaïlande et que d'autres «avaient été persuadés» de revenir des États-Unis et de la Belgique, notamment.

Ces retours au pays surviennent alors que le gouvernement du président Xi Jingping est en plein coeur de sa plus récente série d'opérations visant à éradiquer la corruption chronique et omniprésente.

En juillet, les autorités avaient lancé une campagne appelée «Chasse aux renards 2014» pour retracer les personnes soupçonnées de corruption qui avaient quitté la Chine.

PLUS:pc