POLITIQUE

Le ministre Bernier fait la leçon au gouvernement Couillard, via Twitter

19/09/2014 04:11 EDT | Actualisé 19/11/2014 05:12 EST
CP

OTTAWA - Le ministre Maxime Bernier utilise son tout nouveau compte Twitter pour régler ses comptes avec Québec.

Dans un de ses premiers gazouillis — il a joint ce réseau social en début de semaine — le ministre accuse Québec de quémander, en lui reprochant une motion presque unanime de mercredi, motion qui dénonce le déséquilibre fiscal.

«Encore du quémandage», gazouille le ministre qui n'en est pas à sa première accusation du genre.

En mai, après un discours devant le Regroupement des jeunes chambres de commerce du Québec, M. Bernier avait enjoint les Québécois à cesser de «quémander» auprès du fédéral.

En réponse à une question, il avait alors dit que si le Québec est plus pauvre que le reste du Canada, «c’est à cause de mauvaises politiques économiques qui rendent l’économie du Québec moins productive. C’est parce que le premier réflexe d’une bonne partie de notre classe politique est d’aller constamment quêter plus d’argent à Ottawa au lieu de prendre les décisions qui s’imposent pour régler nos problèmes».

Cette fois, en quelques caractères lancés sur Twitter, le ministre fait la même leçon au gouvernement Couillard.

«Quand le gouv qcois comprendra-t-il que c’est en faisant le ménage dans sa cour qu’il va régler ses problèmes budgétaires? -MB», écrit-il.

Le ministre a également dirigé ses deux gazouillis précédents vers Québec. Il s'y disait heureux d'apprendre que le gouvernement Couillard n'occupera pas le champ fiscal abandonné par Ottawa après les prochaines baisses d'impôt fédéral, contrairement à ce qu'avait d'abord dit le ministre québécois des Finances, Carlos Leitao.

6 faits sur Philippe Couillard