DIVERTISSEMENT

«Le choc des générations» à Radio-Canada: que la fête recommence!

19/09/2014 04:25 EDT | Actualisé 19/09/2014 04:26 EDT
Courtoisie Attraction Images

Même concept, même ambiance survoltée, même sympathique compétition entre les participants de différents âges, même indicatif musical qui tourbillonne en tête: Le choc des générations animera à nouveau nos vendredis soirs à compter d’aujourd’hui même, à 20h, à Radio-Canada, et promet encore de démarrer nos week-ends sur une note enjouée.

Gregory Charles a toujours les mains sur son piano et, pour faire lever la fiesta, on a fait appel à des «vétérans» de la première saison, qui officient à titre de capitaine de leur équipe. Nicolas Ouellet défend ainsi fièrement les couleurs des 20 ans, aidé de Debbie Lynch-White, Julie St-Pierre et Pascal Morrissette; Patrice Bélanger mène les troupes des 30 ans, formées de Marie-Élaine Thibert, Jessica Barker et Frédéric Pierre; Sophie Prégent est à la tête des 40 ans devant Paul Doucet, Sébastien Benoît et France D’Amour; Normand D’Amour commande les 50 ans, Laurence Jalbert, Sophie Faucher et Gildor Roy, tandis que Normand Chouinard dirige la bande des 60 ans, composée de Louise Deschâtelets, Patsy Gallant et Germain Houde. Chaque clan se mesurera une fois à ses quatre adversaires pendant l’automne.

S’ajoutent aux joueurs réguliers les invités spéciaux qui, chaque semaine, viennent entonner en duo un succès musical de «leur époque» et un de leurs propres morceaux. Marc Hervieux et Martine St-Clair sont au nombre des voix qui feront tandem le temps d’une prestation.

Même énergie

Mis à part quelques modifications, le rendez-vous qui a diverti en moyenne 725 000 téléspectateurs, l’an dernier, demeure le même. On a enregistré les affrontements en août et septembre au studio 42 de Radio-Canada alors que, l’an dernier, tout avait été tourné au Studio Mel’s de Saint-Hubert. Le changement d’emplacement a permis de meilleurs éclairages, une facture visuelle revampée et une meilleure aération. «Le choc de la transpiration, c’est fini», a blagué Isabelle Lemoine, productrice déléguée, faisant ainsi référence à la parodie du Bye Bye 2013, où on se moquait de l’atmosphère électrique du Choc et sous-entendait que Gregory et les participants étaient trop surexcités.

«C’est certain qu’on veut garder la même énergie mais, l’an dernier, je pense que les artistes étaient sur un high d’avoir le public autour d’eux. Cette année, on contrôle le niveau sonore dans le montage. Si le public hurle, on gère mieux. Mais on veut garder le même fun, le même party. On veut une émission où les artistes s’amusent et que ça soit sans prétention», a encore expliqué Isabelle Lemoine.

Et, si on en croit les propos des personnalités impliquées (voir plus loin), plaisir et camaraderie vont réellement de pair sur le plateau du Choc des générations. À la mi-août, on avait mis en boîte neuf des 13 épisodes, et les 40 ans et les 50 ans en menaient large. Les premiers restaient toujours invaincus, alors que les seconds avaient essuyé un tout premier revers, quelques jours auparavant. Seule la finale sera présentée en direct, le 12 décembre prochain.

Changements de jeux

Fait à noter, on a aussi ajouté des jeux, comme «Le presto», un questionnaire express de quatre questions qui conclura chaque joute et pourrait permettre aux groupes d’accumuler jusqu’à 20 points supplémentaires. «Ça peut changer complètement le pointage d’une équipe, a précisé Isabelle Lemoine. On est tous assis sur le bout de nos chaises pendant ce jeu-là!»

En revanche, on a enlevé le segment intitulé «Trompe-l’œil», qui reposait sur des images de vidéoclips et passait mal à l’écran. Quant à la portion dansée, les candidats ne s’y prêtent plus en face-à-face, mais tous ensemble, Gregory compris. On a conservé les tranches de mimes, celles où on doit identifier une chanson interprétée par l’animateur au clavier, le très populaire «Chant contre chant» et le «Travail à la charade».

«Les stagiaires sont toujours meilleurs après leur stage qu’avant, a indiqué Gregory Charles. Nous, on a fait notre stage l’an dernier et, cette année, on est dans un meilleur contexte, on est plus en contrôle, on a un meilleur jeu et une meilleure émission.L’an passé, on ne savait pas ce qu’on faisait, on était dans un studio grand comme un mouchoir de poche, il faisait chaud «que le ‘yâb», et on n’avait jamais vu le résultat. Là, on sait ce qu’on fait. Et je suis content qu’on ait plus de chanteurs dans nos équipes», s’est réjoui Gregory.

Notons que le jeu de table du Choc des générations, qui contient DVD, cartes de mimes et tableau de pointage, est en magasin depuis le 15 septembre.

Quelques mots des participants

Sébastien Benoît : «Moi, si vous m’amenez un show où il y a des questions sur la musique, c’est sûr que je suis présent! J’ai animé La fureur pendant cinq ans. C’est le genre d’émission que j’aime, et j’adore retrouver mon équipe à chaque partie. Il se crée une chimie et une compétition avec les autres. J’aimerais que ça dure une saison complète!»

Laurence Jalbert : «J’adore ça, j’adore ça, j’adore ça! C’est tellement stimulant. On se sent vivant. Dans ma vie, j’ai déjè chanté devant 250 000 personnes; ça répond à certains critères de stimuli, et c’est comparable. C’est dans un monde que je connais et dans lequel je suis bien, la musique. J’espère que ça paraît!»

Normand D’Amour : «J’étais venu jouer une fois avec les 50 ans l’an dernier, et ils m’ont rappelé cette année pour être capitaine. J’aime tellement ça! On joue à un jeu. Il y a de la musique, la gang est le fun, le public est en feu… Faire Le choc des générations, c’est un gros bonbon.»

Gildor Roy : «Honnêtement, je ne pensais pas que ça serait aussi agréable. C’est vraiment très, très amusant. On a une bonne équipe et on aime gagner, bien sûr, mais je ne suis pas aussi compétitif que Patrice Bélanger. Patrice, lui, il vit pour gagner des trophées! (rires) D’ailleurs, on pense qu’il triche…(rires) On l’a beaucoup taquiné avec ça!»

Le choc des générations, le vendredi, à 20h, à Radio-Canada, dès ce soir, 19 septembre.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Les nouveautés télé québécoises de 2014-2015