POLITIQUE

Montréal allègue que ses policiers distribuent moins de contraventions

18/09/2014 04:54 EDT | Actualisé 18/11/2014 05:12 EST
PC

MONTRÉAL - La Ville de Montréal se plaint que ses policiers émettent moins de constats d'infractions depuis le début du conflit concernant les régimes de retraite.

La Commission des relations du travail a donc reçu une demande d'intervention des autorités de la métropole et entendra les deux parties vendredi matin.

L'employeur prétend que des moyens de pression sont exercés par la Fraternité des policiers et policières. Selon la Ville, cela causerait préjudice ou serait susceptible de causer préjudice au service auquel le public a droit.

Dans sa demande, Montréal allègue qu'il existe une baisse significative du nombre de constats d'infractions délivrés par ses policiers. Ce changement mettrait en péril la santé ou la sécurité des citoyens, lesquels ont droit à ce que leur sécurité soit assurée par les policiers, soutient la Ville.

De plus, la Ville affirme que des membres de la Fraternité procèdent à des mouvements non autorisés de véhicules. Pour l'employeur, pendant que les membres transfèrent les véhicules, ils ne remplissent pas leur mission.

La Commission des relations du travail a convoqué la Ville de Montréal et la Fraternité des policiers à une séance de conciliation à huis clos vendredi à 9 h 30. Si les deux parties ne conviennent pas d'une solution, la Commission les entendra en audience publique vendredi après-midi.

INOLTRE SU HUFFPOST

Régimes de retraite: manif à Montréal