NOUVELLES

L'État islamique capture 21 villages kurdes du nord de la Syrie

18/09/2014 07:56 EDT | Actualisé 18/11/2014 05:12 EST

BEYROUTH - Des combattants de l'État islamique appuyés par des blindés se sont emparés au cours des dernières heures de 21 villages kurdes du nord de la Syrie, près de la frontière avec la Turquie.

Des centaines de civils ont fui la région pour échapper aux extrémistes.

L'Observatoire syrien des droits de la personne, à Londres, indique que l'État islamique s'est emparé des villages dans la région de Kobani, aussi connue sous le nom d'Ayn Arab, depuis mercredi. Un porte-parole kurdea confirmé la perte d'une vingtaine de villages dans la région.

On rapporte des pertes de vies des deux côtés. Près de 3000 ont tenté de fuir vers la Turquie pour échapper aux combats.

Par ailleurs, des hélicoptères de l'armée syrienne ont attaqué jeudi la ville d'al-Bab, dans le nord de la Syrie, faisant des dizaines de morts. Ce village est contrôlé par l'État islamique. Un baril explosif aurait aussi été largué.

Le bilan de cette attaque varie de 26 à 51 morts, selon les sources.

Enfin, l'organisation humanitaire Save the Children rapporte que la guerre empêche trois millions d'enfants syriens de fréquenter l'école. Des centaines de milliers d'enfants peineraient notament à fréquenter l'école, soit en Syrie, soit dans le pays où ils se sont réfugiés, tandis qu'un cinquième des écoles syriennes auraient été détruites, endommagées ou converties à des fins militaires.

Save the Children prévient qu'une génération entière d'enfants est privée d'éducation, et que les répercussions pourraient être ressenties pendant plusieurs décennies.

PLUS:pc