NOUVELLES

Les Orioles veulent équilibrer les bons résultats et la préparation pour octobre

18/09/2014 08:04 EDT | Actualisé 18/11/2014 05:12 EST

BALTIMORE - Les Orioles sont déjà assurés d'une place en séries, comme champions de section, et donc l'impératif n'est plus tant de gagner, mais plutôt d'optimiser leur préparation en vue d'octobre.

Baltimore peut encore ravir aux Angels l'avantage du terrain tout au long des séries, mais le gérant Buck Showalter pense plutôt à avoir un club bien reposé au moment de les amorcer.

Au fil des 10 derniers matches, Showalter tentera de trouver l'équilibre entre améliorer encore plus leur fiche, donner du répit aux joueurs partants et faire en sorte que tout le monde soit frais et dispos dans deux semaines.

Le voltigeur de droite Nick Markakis a obtenu congé mercredi face aux Jays, tout comme les releveurs Tommy Hunter, Darren O'Day et Andrew Miller.

Le voltigeur de centre Adam Jones et l'arrêt-court J.J. Hardy pourraient avoir le même privilège d'ici à dimanche, lors d'une série contre Boston. Après cela, ce sera au tour du frappeur de choix Nelson Cruz.

Showalter ne va toutefois pas utiliser les réservistes à outrance avant que le classsement soit un peu plus définitif.

«Beaucoup de gars vont continuer de jouer, surtout avec une série forte en émotions qui approche au Yankee Stadium (de lundi à jeudi), a dit Showalter. Ce sont encore des matches qui comptent pour nous. Si nous atteignons le point où nous ne pouvons pas perdre l'avantage du terrain au profit de Detroit ou bien Kansas City, et que nous ne pouvons pas rattraper Anaheim, alors dans ce cas la dynamique changerait.»

On voudra aussi établir la rotation et la composition de l'équipe pour les séries. Comme exemple, à qui confier le troisième but: Ryan Flaherty, Kelly Johnson ou Jimmy Paredes?

Chris Tillman et Wei-Yin Chen vont amorcer les deux premiers matches au monticule, mais ensuite, va t-on donner la balle à Bud Norris ou Miguel Gonzalez?

Norris a remporté six de ses sept derniers verdicts, tandis que Gonzalez a prévalu dans trois de ses quatre dernières sorties.

«Quand vos lanceurs partants fonctionnent à haut régime, ça stabilise vraiment une équipe, a mentionné Dan Duquette, le v.-p. des opérations baseball des Orioles. Nos partants excellent depuis le 1er juin. Ça enlève beaucoup de pression aux autres joueurs de la formation.»

PLUS:pc