NOUVELLES

Les Cards ont rapidement banni Dwyer à la suite d'allégations de voies de fait

18/09/2014 11:22 EDT | Actualisé 18/11/2014 05:12 EST

PHOENIX, États-Unis - Le demi à l'attaque des Cardinals de l'Arizona Jonathan Dwyer a donné un coup de tête à sa conjointe et lui a brisé le nez après qu'elle eut refusé ses avances sexuelles, avant de la frapper au visage le lendemain, a indiqué la police jeudi.

Ces détails ont fait surface au lendemain de l'arrestation de Dwyer, qui a été accusé de voies de fait graves et exclu de toutes activités par les Cards après qu'il eut été arrêté au complexe d'entraînement de l'équipe. Il a passé la nuit en prison avant de devoir se présenter au tribunal. Il a été libéré moyennant une caution de 25 000 $ US.

Cette arrestation est survenue alors que la NFL est au coeur d'une tempête causée par une série d'incidents violents impliquant des vedettes du circuit, dont Ray Rice, Adrian Peterson et Greg Hardy.

La ligue a indiqué que cette affaire serait évaluée selon la politique de conduite personnelle de la ligue.

Jeudi, les Cards ont inscrit le nom de Dwyer sur la liste de réserve/maladie non liée au football. Une personne au fait de la situation a indiqué que Dwyer devait subir une évaluation psychologique, puisque des documents de police font mention de pensées suicidaires. Cette source a requis l'anonymat puisque la raison de son inscritpion sur cette liste n'a pas été rendue publique.

Dwyer avait paraphé un contrat d'un an d'une valeur de 730 000 $, incluant un boni de 65 000 $, avec les Cards, qui ont réembauché Jalen Parmele pour prendre sa place dans la formation.

L'athlète de 25 ans a été arrêté mercredi à la suite d'une enquête sur des incidents qui se sont déroulés les 21 et 22 juillet dernier, à sa résidence de Phoenix. Sa conjointe a quitté l'État après ces incidents, mais a approché les autorités il y a une semaine après que Dwyer aurait apparemment envoyé des textos dans lesquels il évoque la possibilité de commettre un suicide, en plus d'une photo sur laquelle apparaît un couteau.

Au cours du premier incident, la police rapporte que Dwyer aurait tenté d'embrassé et de déshabiller sa femme, qui aurait refusé. Quelqu'un qui a entendu l'argument qui a suivi a alerté les policiers; ces derniers se sont présentés à la résidence sans procéder à une arrestation, puisque Dwyer s'était caché dans la salle de bain jusqu'à ce que la police quitte les lieux et que la femme a dit être seule dans la maison. Elle aurait nié l'agression puisque Dwyer l'aurait menacée de se suicider devant leur enfant et elle si elle en parlait aux policiers.

Le lendemain, Dwyer a asséné un coup de poing à sa conjointe sur le côté du visage, en plus de frapper des murs et de lancer une chaussure en direction de leur fils de 17 mois, qui n'a pas été blessé a précisé la police.

Alors que sa femme tentait d'appeler les policiers, Dwyer s'est saisi de son portable avant de le lancer du deuxième étage de la maison. Des témoins ont affirmé aux policiers que la conjointe de Dwyer a alors déclaré: «J'appelle la police», en se tenant le visage d'une main et en agrippant son fils de l'autre.

Au cours de son interrogatoire, Dwyer a admis s'être caché dans la salle de bain lors de la première visite des policiers et avoir envoyé la photo du couteau et les menaces de suicide. Dwyer a toutefois nié avoir agressé sa conjointe, bien qu'il ait admis avoir frappé les murs de sa maison, lancé le téléphone de sa conjointe et que cette dernière lui aurait mordu la lèvre pendant leur dispute, selon les rapports policiers.

Dwyer a été assailli par des caméras de télévision à sa sortie d'une prison du centre-ville de Phoenix, tôt jeudi. Il a refusé de répondre à la plupart des questions des journalistes, mais il a déclaré n'avoir jamais fait de mal à son fils et quand on lui a demandé s'il allait de nouveau jouer au football, il a répondu par l'affirmative.

L'agent de Dwyer, Adisa Bakari, et son avocat, Jared Allen, n'ont pas retourné les appels logés à leurs bureaux.

Pendant la comparution de Dwyer, mercredi soir, Allen a demandé à ce que Dwyer puisse quitter l'État pour son travail, mais cette permission lui a été refusée puisque les Cardinals l'avaient exclu des activités de l'équipe.

Dwyer a été accusé de voies de fait graves causant une fracture et impliquant un mineur, en plus de dommages criminels et d'avoir empêché l'utilisation d'un téléphone en situation d'urgence.

La NFL a été secouée par plusieurs cas de violence familiale depuis la diffusion d'une vidéo montrant Ray Rice, ex-demi des Ravens de Baltimore, faire perdre conscience à sa conjointe à l'aide d'un violent coup de poing, dans un ascenceur d'un casino d'Atlantic City. Le demi des Vikings du Minnesota Adrian Peterson a ensuite été arrêté et accusé d'avoir frappé son fils de quatre ans à l'aide d'une mince branche d'arbre.

Mercredi, les Panthers de la Caroline ont décidé que l'ailier défensive vedette Greg Hardy ne jouera plus tant que son dossier pour violence conjugale ne sera pas réglé.

Hardy a été reconnu coupable de voies de fait et de menaces sur une femme. La victime a indiqué que le colosse de six pieds quatre et 275 livres l'a lancée dans la baignoire et sur un sofa où se trouvaient plusieurs armes à feu avant de la menacer de mort. Hardy a porté la décision en appel.

Plusieurs ont exigé la démission du commissaire Roger Goodell après que Rice n'eut écopé que d'une suspension de deux matchs avant que la vidéo ne soit diffusée.

PLUS:pc