NOUVELLES

Les Vikings excluent Peterson de toutes leurs activités en attendant l'enquête

17/09/2014 10:58 EDT | Actualisé 17/11/2014 05:12 EST

MINNEAPOLIS - Le porteur de ballon Adrian Peterson, des Vikings, a d'abord été mis à l'écart, ramené dans le club, puis finalement écarté à nouveau de l'équipe, alors qu'il est accusé d'avoir maltraité un de ses enfants au Texas.

Cette fois-ci, sa saison est compromise.

«Nous avons fait une erreur et nous devions maintenant agir correctement», a dit le propriétaire Zygi Wilf.

Après avoir délibéré dans la nuit de mardi à mercredi, la direction de l'équipe a exprimé ses regrets concernant la décision initiale de réintégrer Peterson en vue du match de dimanche, contre les Saints.

Ce dernier a raté un premier match après avoir été accusé d'avoir frappé son fils de 4 ans avec un bâton de bois.

Peterson, qui sera payé, a été placé sur une liste d'exemption de la NFL - quelques heures plus tard, les Panthers ont pris la même mesure dans le cas de l'ailier défensif Greg Hardy, qui est impliqué dans une affaire de violence conjugale.

«Nous allons soutenir Adrian durant ce processus légal et personnel, mais nous croyons fermement que c'est la décision appropriée», a dit Wilf, qui détient le club avec son frère cadet Mark.

Pendant une conférence de presse de 17 minutes au quartier général des Vikings, le mot «approprié» a été prononcé 34 fois par les frères, le v.-p. Kevin Warren et le d.g. Rick Spielman. Ils ont fait part de leurs préoccupations quant au bien-être des enfants, ont reconnu leurs rôles de figures publiques et ont rappelé l'implication communautaire des joueurs.

Mark Wilf a clairement dit que la décision n'est pas venue à cause de pressions de la NFL ou de la perte de commanditaires.

Après l'annonce de lundi, selon laquelle Peterson reviendrait au jeu dimanche, la chaine hôtelière Radisson a suspendu sa commandite des Vikings. Des annonceurs de premier plan de la NFL, comme Anheuser-Busch, ont évoqué leurs soucis quant aux problèmes hors terrain et le gouverneur du Minnesota, Mark Dayton, a plaidé en faveur que Peterson soit suspendu.

Peterson a pris part au Pro Bowl six fois à ses sept premières saisons, mais sa popularité a énormément chuté. Il a perdu de nombreux commanditaires, dont Nike.

Le cas de Peterson reste en révision selon la politique de la NFL sur le comportement personnel, a dit le porte-parole Greg Aiello, alors une suspension reste possible au terme du processus judiciaire, ce qui ne devrait pas arriver avant 2015.

Peterson va d'abord comparaître le 8 octobre dans le comté de Montgomery, près de Houston. Son avocat Rusty Hardin a dit que le dossier ira devant un juge et un jury, laissant présager qu'il n'y a pas de plaidoyer prévu pour l'instant.

Peterson, 29 ans, a dit qu'il administrait le même type de discipline qu'on lui a infligée quand il était petit, et qu'il ne voulait pas faire du mal à son fils. Il dit avoir rencontré un psychologue. Il mentionne aussi qu'il reconnaît qu'il y a des alternatives «possiblement plus convenables» que des châtiments corporels.

Peterson doit empocher 11,75 M $ cette année. Son contrat ne se termine pas avant la fin de la saison 2017, mais les Vikings pourraient le libérer pour mieux composer avec le plafond salarial, ou à tout le moins restructurer son entente.

PLUS:pc