NOUVELLES

Le ministre Moore s'attend à un examen rapide de l'offre d'achat sur Tim Hortons

17/09/2014 05:43 EDT | Actualisé 17/11/2014 05:12 EST

WASHINGTON - De passage à Washington, le ministre fédéral de l'Industrie, James Moore, a dit s'attendre mercredi à ce que son examen de la prise de contrôle de la chaîne de cafés canadienne Tim Hortons (TSX:THI) par Burger King pour 11 milliards $ US soit complétée d'ici quelques semaines.

M. Moore a dit avoir reçu les documents il y a quelques jours, et s'attendre à ce que le processus soit rapide.

À Washington, mercredi, le ministre a affirmé que l'entente clé dans le secteur de la restauration rapide ne lui semblait pas particulièrement complexe.

Il a dit ne pas vouloir anticiper la conclusion de l'examen, mais durant l'événement à Washington, il a aussi invité d'autres sociétés étrangères à investir au nord de la frontière, disant que le Canada était «prêt à faire des affaires».

M. Moore a profité de sa présence aux États-Unis pour faire valoir l'impôt moindre sur les entreprises, qu'il a cité comme une raison parmi d'autres pour les sociétés comme Burger King, Microsoft, Target et Google d'investir au Canada.

Il a tenu ces propos lors d'un discours et d'une mêlée de presse aux bureaux de Google à Washington, durant un événement organisé par le Conseil des affaires canado-américaines.

La Loi sur Investissement Canada accorde au ministre 45 jours pour réviser une prise de contrôle majeure d'une entreprise canadienne, bien que des prolongations soient possibles.

Le géant américain de la restauration rapide a annoncé le mois dernier avoir conclu une entente pour acquérir la chaîne canadienne dans une transaction de 11 milliards $ US.

À la Bourse de Toronto, l'action de Tim Hortons a gagné jeudi huit cents, ou moins d'un pour cent, à 88,70 $.

PLUS:pc