NOUVELLES

La Bourse de Toronto recule malgré les déclarations de la Fed

17/09/2014 05:34 EDT | Actualisé 17/11/2014 05:12 EST

TORONTO - Les marchés boursiers nord-américains ont terminé la séance de mercredi sur une note mitigée, la Réserve fédérale des États-Unis ayant signalé qu'elle croyait toujours devoir garder les taux d'intérêt à leur creux record pour une période de temps considérable.

L'indice composé S&P/TSX a retraité de 51,66 points pour clôturer à 15 458,88 points, tiré vers le bas par les titres des secteurs de l'énergie et de l'or. Le dollar canadien s'est pour sa part déprécié de 0,28 cent US à 90,88 cents US.

La Fed a indiqué que son taux de référence resterait près de zéro pour cent aussi longtemps que l'inflation serait contrôlée, jusqu'à ce qu'elle constate des gains cohérents dans la croissance des salaires, l'emploi à long terme et d'autres éléments du marché de l'emploi.

La plupart des économistes s'attendent à ce que les taux repartent à la hausse vers la mi-2015. Mais comme l'économie américaine s'est raffermie récemment, certains observateurs se demandent si la banque centrale n'agira pas plus tôt, peut-être dès le mois de mars.

La réaction des marchés aux déclarations de la Fed a été plutôt timide. Sur Wall Street, la moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a avancé de 24,88 points pour clôturer à un sommet record de 17 156,85 points. L'indice élargi S&P 500 a pris 2,59 points à 2001,57 points, tandis que l'indice composé du Nasdaq a gagné 9,43 points à 4562,19 points.

Avant l'annonce de la Fed, le gouvernement américain a indiqué que les prix à la consommation avaient reculé de 0,2 pour cent en août, ce qui constitue une première baisse à ce chapitre en 6 mois.

Par ailleurs, l'incertitude persiste face au référendum sur l'indépendance de l'Écosse, qui se tiendra jeudi. Les sondages d'opinion laissent entrevoir un résultat serré. Une victoire du Oui pourrait entraîner des complications du côté des devises et du membership à l'Union européenne et à l'Otan.

Du côté des matières premières, le cours du pétrole brut a échappé 46 cents US à 94,42 $ US le baril à la Bourse des matières premières de New York. Le secteur de l'énergie du parquet torontois a inscrit le recul le plus prononcé du marché, cédant 1,17 pour cent.

Le prix du lingot d'or a rendu 80 cents US à 1235,90 $ US l'once, tandis que le cours du cuivre a reculé de 2 cents US à 3,14 $ US la livre. Le groupe des métaux et minerais du TSX a laissé 0,74 pour cent, tandis que celui des matériaux s'est déprécié de 0,87 pour cent.

PLUS:pc