NOUVELLES

Cinq jurés sont sélectionnés pour le procès de Luka Rocco Magnotta

16/09/2014 12:57 EDT | Actualisé 16/11/2014 05:12 EST
PC

MONTRÉAL - Le système de justice a procédé plus rapidement que prévu, mardi, alors que les cinq premiers jurés ont été choisis pour le procès pour meurtre prémédité de Luka Rocco Magnotta.

Malgré les craintes de la cour d'un long processus étant donné les exigences de bilinguisme des jurés, tous ceux impliqués ont dit mardi avoir été agréablement surpris par la rapidité des travaux au premier jour.

Le procureur de la Couronne dans cette affaire s'est dit confiant à la fin de la journée que la constitution du jury puisse être terminée d'ici la fin de la semaine.

Magnotta a plaidé non coupable à cinq accusations en lien avec la torture et le démembrement, en mai 2012, de Jun Lin, un étudiant chinois de 33 ans.

Deux femmes ont été choisies pour siéger sur le jury mardi matin, tandis que deux hommes et une femme ont été retenus en après-midi.

Les cinq jurés ont aussitôt prêté serment devant le juge Guy Cournoyer, qui leur a lu une série de règles à suivre. Ils ne pourront pas discuter de l'affaire avec quiconque à l'extérieur du jury et devront se retenir de faire des recherches sur la cause sur Internet.

Des questions ont été adressées aux jurés pour vérifier leur impartialité et leur maîtrise de l'anglais et du français.

Le processus se poursuivra jusqu'à ce que 16 personnes aient été désignées — 14 jurés ainsi que deux remplaçants en cas de problèmes avec l'un d'eux.

Ultimement, 14 jurés entendront la preuve, et une douzaine délibèreront sur un verdict final.

Le procès, qui devrait durer entre six et huit semaines, doit commencer à entendre la preuve le 22 septembre, mais les procédures pourraient encore être retardées par la sélection du jury.

Environ 300 des 1600 personnes qui ont été convoquées la semaine dernière n'avaient pas encore été évaluées mardi.

Pour la première fois, lors des procédures mardi matin, Magnotta, 32 ans, n'est pas apparu dans une salle d'audience sous haute sécurité. La sélection se fait dans une salle normale pour que l'accusé puisse parler à son avocat plus facilement.

Bien que la majeure partie du procès se fera en anglais, beaucoup de témoins s'exprimeront en français.

Des centaines de candidats au jury ont été exemptés la semaine dernière, pour la plupart parce qu'ils n'étaient pas bilingues.

Mardi, d'autres candidats ont aussi été laissés de côté parce que leur compréhension du français ou de l'anglais a été jugée inadéquate.

En plus des accusations de meurtre, Magnotta a plaidé non coupable à des accusations d'outrage à un cadavre, de publication de matériel obscène, de harcèlement criminel envers le premier ministre Stephen Harper et d'autres députés, et d'avoir envoyé par la poste du matériel indécent et obscène.

INOLTRE SU HUFFPOST

L'audience préliminaire de Luka Rocco Magnotta