NOUVELLES

Maxime Barré et Martin Plante en tête après la première ronde au club Milby

16/09/2014 07:36 EDT | Actualisé 16/11/2014 05:12 EST

SHERBROOKE, Qc - Maxime Barré (AGP) et Martin Plante (Balmoral), avec des rondes de 67 (moins-6), se sont donnés une priorité d'un coup sur Billy Houle (Acad. Golf Le Portage) lors de la première ronde de la Classique Raymond Chabot Grant Thornton Sherbrooke, qui se tient au club Milby.

Les co-meneurs y sont allés chacun d'une pluie d'oiselets, comme pour souligner la présence d'un soleil radieux en après-midi, contrairement au temps maussade du matin.

«Je suis parti au 10e trou, a résumé Plante, et j'ai réussi beaucoup d'oiselets sur mon premier neuf avec cinq d'affilée aux trous 13, 14, 15, 16 et 17. Au 11e, j'ai calé un roulé de 15 pieds, presque impossible, pour un premier oiselet. J'en ai ajouté deux autres aux cinquième et septième trous.»

Le professionnel de Balmoral a attribué son résultat à une lecture très juste sur les verts et à une belle préparation.

«J'ai bien joué, je n'ai pas eu à faire de longs roulés et ceux que j'avais à réussir, je les ai tellement bien lus. De plus je m'étais bien préparé. Je me souvenais de l'an passé et je me suis servi de cette expérience. Mon jeu avec les fers était superbe et je dirais que mon plus beau coup de la ronde a été celui réussi avec mon fer-4, au cinquième trou, sur une distance de 220 verges. Il était parfait. J'ai disputé une ronde "relaxe". Pour moi, les coups de départ sont très importants et dans ce domaine ce fut un succès.»

Vainqueur du Tournoi des Maîtres Les Etchemins et deuxième au classement Sunice derrière Dave Lévesque (Pure Golf Experience), Barré s'est aussi amené au pavillon avec une carte de pointage de 67.

«J'ai terminé de la bonne façon, a-t-il dit, en récoltant un aigle au 15e, puis des oiselets pour les trois derniers trous. Aujourd'hui mon fer droit a collaboré au plus haut point, j'étais décontracté, et je l'ai laissé faire son ouvrage. J'ai bien frappé la balle, sauf une fois où un mauvais élan, au cinquième trou, a propulsé la balle dans le bois.»

Comme il est impossible de rattraper Lévesque, auteur d'une ronde initiale de 72, au sommet du classement des points Sunice, Barré veut consolider sa deuxième place.

«Pour la ronde finale, je vais reproduire ce que j'ai fait dans la première, en gardant un élan aussi fluide.»

N'eût été d'un mégot de cigarette, Houle aurait pu partager la tête avec Barré et Plante. Avec un pointage de 68, il n'accuse qu'un seul coup de retard sur les deux meneurs.

«Au 16e, il m'est arrivé une situation bizarre qui m'a coûté un double boguey. Ma balle reposait dans l'herbe haute et elle était accotée sur un mégot de cigarette. Comme je ne pouvais le déplacer, j'ai quand même frappé mon coup et la balle est partie à la fine épouvante.»

Sixième étape du circuit Molson Canadian 67, la Classique RCGT Sherbrooke offre une bourse globale de 40 000 $ et le vainqueur pourra encaisser un chèque de 6000$. Sur les 66 participants, 21 ont joué la normale ou mieux.

PLUS:pc