NOUVELLES

Ebola: le Canada donne plus de 2,5 millions $ en équipement

16/09/2014 04:20 EDT | Actualisé 16/11/2014 05:12 EST
DOMINIQUE FAGET via Getty Images
Health staff, wearing Personal Protective Equipment (PPE), work on September 7, 2014 inside the high-risk area at Elwa hospital in Monrovia, which is run by the non-governmental French organization Medecins Sans Frontieres (Doctors without Borders -- MSF). US President Barack Obama said in an interview aired on September 7 the US military would help in the fight against fast-spreading Ebola in Africa, but warned it would be months before the epidemic slowed. The tropical virus, transmitted through contact with infected bodily fluids, has killed 2,100 people in four countries since the start of the year -- more than half of them in Liberia. AFP PHOTO / DOMINIQUE FAGET (Photo credit should read DOMINIQUE FAGET/AFP/Getty Images)

OTTAWA - Le Canada annonce le don de plus de 2,5 millions $ en équipement de protection individuelle à l'Organisation mondiale de la santé (OMS) afin de contribuer à la lutte mondiale contre l'épidémie de maladie à virus Ebola en Afrique de l'Ouest.

Les travailleurs de première ligne dans les pays touchés recevront ainsi des masques respiratoires, des gants, des écrans faciaux et des blouses afin de prévenir la propagation de l'infection. S'il est utilisé correctement, cet équipement peut contribuer à réduire les risques d'entrer en contact avec les liquides corporels d'une personne infectée.

Le don du Canada provient d'un stock excédentaire du Système de la réserve nationale d'urgence (SRNU) de l'Agence et de la Direction générale de la santé des Premières nations et des Inuits (DGSPNI) de Santé Canada. La réserve nationale pour les urgences conservera un stock suffisant pour satisfaire aux besoins du Canada et protéger les Canadiens.

La prévention de la transmission du virus Ebola est essentielle pour maîtriser l'épidémie actuelle et l'usage adéquat de l'équipement de protection individuelle en est une composante clé.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Ebola: les symptômes