NOUVELLES

Les Bourses nord-américaines grimpent à la veille de l'annonce de la Fed

16/09/2014 04:56 EDT | Actualisé 16/11/2014 05:12 EST

TORONTO - La Bourse de Toronto a clôturé en hausse mardi, alors que les opérateurs attendent de voir ce qui émanera de la rencontre de la Réserve fédérale des États-Unis, qui prendra fin mercredi.

L'indice composé S&P/TSX a avancé de 27,98 points pour terminer la séance à 15 510,54 points.

Le dollar canadien s'est pour sa part apprécié de 0,66 cent US à 91,16 cents US après que les plus récentes données sur les ventes des fabricants canadiens eurent facilement surpassé les attentes des économistes.

Selon Statistique Canada, les ventes ont avancé de 2,5 pour cent à 53,7 milliards $ en juillet, surpassant le record précédent de 53,2 milliards $ établi en juillet 2008. Les analystes n'attendaient qu'un gain d'un pour cent, selon Thomson Reuters.

Les principaux indices boursiers de Wall Street ont aussi progressé. La moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a gagné 100,83 points à 17 131,97 points, tandis que l'indice élargi S&P 500 a pris 14,85 points à 1998,98 points et que l'indice composé du Nasdaq s'est emparé de 33,86 points à 4552,76 points.

Les opérateurs liront avec attention mercredi la nouvelle déclaration de la Fed, au terme de sa rencontre de deux jours, afin d'y déceler des indices sur le moment que choisira la banque centrale pour hausser son taux d'intérêt directeur.

Même si la plupart des observateurs s'attendent à ce que cela survienne vers la mi-2015, certains croient que les taux à court terme pourraient être appelés à progresser plus tôt. Ces taux sont près de zéro depuis l'écroulement financier de 2008-09.

Une certaine incertitude persiste en outre face au référendum sur l'indépendance de l'Écosse, qui se tiendra jeudi. Les sondages d'opinion laissent entrevoir un résultat serré.

Une victoire du Oui pourrait entraîner des complications du côté des devises et du membership à l'Union européenne et à l'Otan.

Du côté des matières premières, le cours du pétrole brut a gagné 1,96 $ US à 94,88 $ US le baril à la Bourse des matières premières de New York après que le secrétaire général de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) eut indiqué s'attendre à ce que son groupe réduise sa production pour l'année lorsqu'il se rencontrera vers la fin novembre.

Le secteur de l'énergie du parquet torontois a avancé mardi de 0,4 pour cent.

Le cours du lingot d'or a avancé de 1,60 $ US à 1236,70 $ US l'once à New York, tandis que le prix du cuivre a bondi de 8 cents US à 3,17 $ US la livre à New York. Le secteur des métaux et minerais du TSX a pour sa part retraité de 0,04 pour cent, tandis que celui des matériaux a avancé de 0,22 pour cent.

Le plus important gain du TSX a été observé dans le secteur des biens de consommation de base, qui a progressé de 1,22 pour cent.

PLUS:pc