NOUVELLES

Le bilan de l'effondrement d'un immeuble au Nigeria grimpe à au moins 67 morts

16/09/2014 06:01 EDT | Actualisé 16/11/2014 05:12 EST

LAGOS, Nigeria - Le bilan de l'effondrement d'un immeuble au Nigeria s'est aggravé, le président sud-africain, Jacob Zuma, annonçant mardi que 67 de ses compatriotes avaient été tués et plusieurs dizaines d'autres avaient été blessés dans la tragédie.

Un responsable nigérian a indiqué que 63 corps avaient été retirés des débris mais on ne peut savoir pour l'instant s'il s'agit des victimes sud-africaines évoquées par M. Zuma.

M. Zuma a déclaré que l'Afrique du Sud traversait un moment «particulièrement difficile» puisque jamais un aussi grand nombre de Sud-Africains ont été tués dans un même incident survenu à l'extérieur du pays.

L'immeuble, situé en faubourg de Lagos, la capitale commerciale du pays, abritait des commerces et le campus d'une école fondée par un prédicateur nigérian T. B. Joshua.

Les équipes de secours ont aussi retrouvé 131 survivants, a affirmé Ibrahim Farinloye des services d'urgence du Nigeria. Plus de 1000 secouristes sont sur les lieux.

M. Farinloye a notamment parlé d'une dame retrouvée vivante sous les décombres dans la nuit de lundi à mardi qui ne souffrait que d'une luxation à une main.

Le gouvernement sud-africain a envoyé des diplomates sur les lieux puisque cinq groupes de citoyens de son pays y étaient en visite au moment de la tragédie.

Si M. Joshua a prétendu que l'immeuble a été attaqué par des militants islamistes, M. Farinloye a toutefois indiqué que l'effondrement est probablement dû à l'ajout de deux étages à l'édifice qui en comptait déjà quatre, mais sans que les fondations n'aient été renforcées.

PLUS:pc